VOUS CHERCHEZ UNE PLANTE; CLIQUEZ ICI POUR ALLER A LA PAGE D'ACCUEIL ET CHOISISSEZ LA RUBRIQUE LA PLUS ADAPTEE. RECHERCHEZ LA PLANTE PAR SON NOM LATIN OU SON NOM VERNACULAIRE, PAR SA COULEUR OU PAR SA FAMILLE.


FLEURS SAUVAGES DE HAUTE-MARNE ...
ET D'AILLEURS.


Musique champêtre: la couleur du printemps.




Famille des oeillets. Famille des Caryophyllacées.

Caryophyllacée vient du latin Caryophyllus : oeillet.


Lychnis fleur-de-coucou. Lychnis flos-cuculi L.

Lychnis flos-cuculi :

Lychnis en latin : qui brille; qui porte un flambeau; et du grec luchnos : lampe. Les feuilles d'une espèce de lychnis servaient comme mèche.

Flos-cuculi du latin flos : fleur et du latin cuculus : coucou.


Le 22 mai 2010. Secteur de Latrecey.

Plante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite.

Fleur rose pédonculée, à 5 pétales en fines lanières, à calice en cloche à nervures saillantes et dents aiguës.

Tige dressée, cannelée, ramifiée.

Feuilles opposées, sessiles, glabres, lancéolées; feuilles basales en fausse rosette, à bases amincies en pétioles.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent.

Le Lychnis fleur-de-coucou-Lychnis flos-cuculi L. Le Lychnis fleur-de-coucou-Lychnis flos-cuculi L. Le Lychnis fleur-de-coucou-Lychnis flos-cuculi L. Le Lychnis fleur-de-coucou-Lychnis flos-cuculi L. Le Lychnis fleur-de-coucou-Lychnis flos-cuculi L. Le Lychnis fleur-de-coucou-Lychnis flos-cuculi L. Le Lychnis fleur-de-coucou-Lychnis flos-cuculi L. Le Lychnis fleur-de-coucou-Lychnis flos-cuculi L. Le Lychnis fleur-de-coucou-Lychnis flos-cuculi L. Le Lychnis fleur-de-coucou-Lychnis flos-cuculi L.

L'Oeillet des Chartreux. Dianthus carthusianorum L.

Dianthus carthusianorum :

Dianthus du grec dios : dieux (zeus - jupiter) et anthos : fleur. Fleurs des dieux.

Cartusianorum du latin ordo cartusiensis : les Chartreux.


Le 20 août 2009. Chemin de halage. Reclancourt. Chaumont.

Plante herbacée, vivace, printanière-estivale, hermaphrodite, d'une quarantaine de centimètres.

Fleurs de 20 mm, à cinq pétales roses ou rouges, parfois blancs, dentés, isolées ou groupées en tête terminale. Calice en tube de couleur carmin. Bractées brunes aux extrémités effilées.

Tige dressée, simple, glabre.

Feuilles opposées, longues , linéaires, étroites, glabres.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination épizoochore.

L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L. L'Oeillet des Chartreux-Dianthus carthusianorum L.

L'Oeillet barbu. Dianthus barbatus L.


Le 6 juin 2012. Chamarandes.

Dianthus barbathus: :

Dianthus du grec dios : dieux (zeus - jupiter) et anthos : fleur. Fleurs des dieux.

Barbatus en latin: barbe.


PLante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite, pouvant atteindre une cinquantaine de centimètres.

Corymbe de fleurs terminales sur de courts pédoncules, à cinq pétales roses marbrés de blanc en leur milieu. Calice en tube, terminé par cinq dents longues aux extrémités pointues . Présence de bractées florales longues et éffilées à la base du tube.

Tige dressée, glabre, simple, crénelée.

Feuilles opposées, formant des boursouflures à hauteur de la tige. Faiblement poilues à leurs bases, elles sont Longues, lancéolées, entières.

Pollinisation par les insectes (entomogame).

Dissémination épizoochore (transport des graines par les animaux).

L'Oeillet barbu-Dianthus barbatus L. L'Oeillet barbu-Dianthus barbatus L. L'Oeillet barbu-Dianthus barbatus L. L'Oeillet barbu-Dianthus barbatus L. L'Oeillet barbu-Dianthus barbatus L. L'Oeillet barbu-Dianthus barbatus L. L'Oeillet barbu-Dianthus barbatus L. L'Oeillet barbu-Dianthus barbatus L.

L'Oeillet arméria ou Oeillet velu. Dianthus armeria L.

Dianthus armeria :

Dianthus du grec dios : dieux (zeus - jupiter) et anthos : fleur. Fleurs des dieux.

Armeria du celtique Ar Mor : prés de la mer. Certaines espèces poussent en bordure de mer .


Le 30 août 2009. Bois du Corgebin. Brottes.

Plante herbacée, bisannuelle, estivale, hermaphrodite.

Fleurs en grappes terminales à cinq pétales roses, oblongs, dentés, ponctués de blanc. Calice cylindrique, velu. Présence de bractées.

Tige dressée, rigide, ramifiée, glabre.

Feuilles opposées, sessiles, lancéolées, linéaires, poilues.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination épizoochore.

L'Oeillet arméria-Dianthus armeria L. L'Oeillet arméria-Dianthus armeria L. L'Oeillet arméria-Dianthus armeria L. L'Oeillet arméria-Dianthus armeria L. L'Oeillet arméria-Dianthus armeria L. L'Oeillet arméria-Dianthus armeria L. L'Oeillet arméria-Dianthus armeria L.

L'Oeillet prolifère. Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood.

Petrorhagia prolifera :

Petrorhagia de deux mots grecs petros : pierre et fendre.


Le 9 août 2011. Zone d'éboulis (la côte grillée) Brottes.

Plante herbacée, annuelle, estivale, hermaphrodite, pouvant atteindre une quarantaine de centimètres.

Fleurs à 5 pétales roses échancrés aux extrémités et anthères bleues, en tête terminale isolées ou regroupées dans une gaine. Calice en tube à sépales aigûs, glabres.

Tige dressée, glabre, simple ou ramifiée, légèrement anguleuse.

Feuilles opposées, glabres, linéaires, finement dentées.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent (anémochore).

L'Oeillet prolifère-Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood L'Oeillet prolifère-Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood L'Oeillet prolifère-Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood L'Oeillet prolifère-Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood L'Oeillet prolifère-Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood L'Oeillet prolifère-Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood L'Oeillet prolifère-Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood L'Oeillet prolifère-Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood L'Oeillet prolifère-Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood L'Oeillet prolifère-Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball et Heywood

La Gypsophile des vaches ou La Saponaire des vaches. Vaccaria hispanica (Miller) Rauschert ou Vaccaria pyramidata Medik.


Le 18 juin 2015. Sortie de Chaumont. Route de Villers le Sec.

La Gypsophile des vaches La Gypsophile des vaches La Gypsophile des vaches La Gypsophile des vaches La Gypsophile des vaches La Gypsophile des vaches La Gypsophile des vaches La Gypsophile des vaches

La Nielle des blés. Agrostemma githago L.

Agrostemma githago :

Agrostemma du grec agros : champ et stemma : couronne (pour qualifier sa beauté).

Githago désigne en latin les graines de la plante. Mot hébreu: froment.


Le 15 juillet 2011. Bourdons/rognon. Abbaye de la crête.

Plante herbacée, annuelle, estivale, hermaphrodite, pouvant atteindre quatre vingt centimètres.

Fleurs à 5 pétales roses ou blancs , échancrés à leurs extrémités, ornés de sillons bleutés. Calice en tube à 5 sépales longs, étroits, lancéolés, poilus, deux fois plus longs que les pétales.

Tige dressée, poilue, cylindrique, simple ou ramifiée.

Feuilles sessiles, opposées, poilues, longues, lancéolées.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination hémérochore ( propagation des graines par ensemencement des champs cultivés).

La Nielle des blés-Agrostemma githago L. La Nielle des blés-Agrostemma githago L. La Nielle des blés-Agrostemma githago L. La Nielle des blés-Agrostemma githago L. La Nielle des blés-Agrostemma githago L. La Nielle des blés-Agrostemma githago L. La Nielle des blés-Agrostemma githago L. La Nielle des blés-Agrostemma githago L. La Nielle des blés-Agrostemma githago L.

Le Ceraiste à fleurs agglomérées. Cerastium glomeratum Thuill.


Le 5 mai 2008. Route de Lamothe en Blaisy.

Plante herbacée, bisannuelle ou vivace, printanière, hermaphrodite, trés poilue, se présentant sous l'aspect d'une touffe trés feuillée à la base.

Fleurs en tête terminale, agglomérées, sur de courts pédoncules, à cinq pétales étalés blancs, faiblement échancrés. Calice à sépales lancéolés, aigüs, poilus, de longueurs égales aux pétales. Anthères jaunes.

Tige grêle, quadrangulaire, poilue, ascendante, simple.

Feuilles opposées, ovales, poilues, velues, sessiles. Les feuilles inférieures peuvent présenter des bases atténuées en pétioles.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination par le vent .

Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill. Le Céraiste à fleurs agglomérées-Cerastium glomeratum Thuill.

Le Ceraiste commun. Cerastium fontanum ssp.vulgare (Hartm.) Greuter - Burdet.

Cerastium fontanum :

Cerastium du grec ceras : corne (de la forme des fruits).

Fontanum du latin fontanus : de source.


Le 17 mai 2014. En bordure d'un champ , secteur de Gillancourt.

Plante herbacée, vivace, printanière-estivale, hermaphrodite, pouvant atteindre une cinquantaine de centimètres.

Fleurs pédonculées blanches aux pétales légèrement fendus aux extrémités. Inflorescence en cyme bipare. Quatre sépales lancéolés poilus constituent le calice, de longueurs à peu prés égales aux pétales. Anthères blanches.
Tige ascendante, poilue, quadrangulaire, simple.
Feuilles ovales, poilues, opposées. Les supérieures sont sessiles, les plus basses sont faiblement pétiolées.

Pollinisation par le sinsectes et autofécondation.

Dissémination par le vent.

Le Céraiste commun-Cerastium fontanum. Le Céraiste commun-Cerastium fontanum. Le Céraiste commun-Cerastium fontanum. Le Céraiste commun-Cerastium fontanum. Le Céraiste commun-Cerastium fontanum. Le Céraiste commun-Cerastium fontanum. Le Céraiste commun-Cerastium fontanum. Le Céraiste commun-Cerastium fontanum. Le Céraiste commun-Cerastium fontanum.

Le Ceraiste des champs. Cerastium arvense L.

Cerastium arvense :

Cerastium du grec ceras : corne (de la forme des fruits).

Arvense du latin arvum : champ labouré.


Le 23 avril 2010. Route entre Neuilly/suize et Semoutier.

Plante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite.

Fleur blanche terminale pédonculée, à 5 pétales profondément échancrés, à 5 sépales aigus, 1/2 longueur des pétales, à bordure blanche, poilus et à 5 styles. Présence de bractées.

Tige cylindrique, dressée, poilue, ramifiée.

Feuilles opposées, lancéolées, poilues, sessiles, étroites.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent (anémochore).

Le Ceraiste des champs-Cerastium arvense L. Le Ceraiste des champs-Cerastium arvense L. Le Ceraiste des champs-Cerastium arvense L. Le Ceraiste des champs-Cerastium arvense L.  Le Ceraiste des champs-Bractées poilues. Le Ceraiste des champs-Tige cylindrique, poilue. Le Ceraiste des champs-Cerastium arvense L. Le Ceraiste des champs-Cerastium arvense L. Le Ceraiste des champs-Cerastium arvense L. Le Ceraiste des champs-Cerastium arvense L. Le Ceraiste des champs-Cerastium arvense L. Le Ceraiste des champs-Cerastium arvense L.

Le Ceraiste tomenteux ou Ceraiste corbeille d'argent. Cerastium tomentosum L.


Le 16 mai 2016. Route de Viéville via Vouécourt.

Le Ceraiste tomenteux-Cerastium tomentosum L. Le Ceraiste tomenteux-Cerastium tomentosum L. Le Ceraiste tomenteux-Cerastium tomentosum L. Le Ceraiste tomenteux-Cerastium tomentosum L. Le Ceraiste tomenteux-Cerastium tomentosum L. Le Ceraiste tomenteux-Cerastium tomentosum L. Le Ceraiste tomenteux-Cerastium tomentosum L. Le Ceraiste tomenteux-Cerastium tomentosum L. Le Ceraiste tomenteux-Cerastium tomentosum L.

La Stellaire des marais. Stellaria palustris Retz.

Stellaria palustris :

Stellaria du latin stellaris : d'étoile (de la forme des fleurs).

Palustris du latin palus : marais.


La Stellaire graminée. Stellaria graminea L.


Ces deux plantes se ressemblent; elles se reconnaissent par les bractées qui sont ciliées chez la Stellaria graminea et dont les pétales dépassent peu les sépales; tandis que Stellaria palustris a des bractées non ciliées et des pétales jusqu'a deux fois plus longs que les sépales.


Le 15 août 2009. La Tuffière. Rolampont.

Plante herbacée, vivace, estivale.

Fleurs à cinq pétales blancs échancrés presque jusqu'à la base, et à cinq sépales à trois nervures.

Tige grêle, ascendante, quadrangulaire, glabre.

Feuilles sessiles, opposées, glabres, linéaires, lancéolées.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination au pied de la plante (barochore).

La Stellaire graminée-Stellaria graminea L. La Stellaire graminée-Stellaria graminea L. La Stellaire graminée-Stellaria graminea L. La stellaire graminée-Stellaria graminea L. La Stellaire graminée-Stellaria graminea L.

La Stellaire intermédiaire ou Mouron des oiseaux . Stellaria media (L.) Vill.


Stellaria media :

Stellaria du latin stellaris : d'étoile (de la forme des fleurs).

Le 9 avril 2009.

Plante herbacée, vivace ou annuelle, printanière, hermaphrodite.

Fleur à inflorescence terminale, à cinq pétales échancrés trés profondément jusqu'à la base, à sépales lancéolés glabres ou poilus en dessous, et dépassant les pétales. Anthères bleues. Boutons floraux inclinés vers le sol.

Tige couchée, redressée dans sa partie supérieure (ascendante), quadrangulaire, présentant une ligne de poils alternée entre les noeuds.

Feuilles opposées, pétiolées pour les inférieures, ovales ou pointues à leur extrémité, sessiles pour les supérieures.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination au pied de la plante( barochore).

La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill. La Stellaire intermédiaire-Stellaria media (L.) Vill.

La Stellaire holostée. Stellaria holostea L.

Stellaria holostea :

Stellaria du latin stellaris : d'étoile (de la forme des fleurs).

Holostea du grec holos : entier et osteon : os. La tige entre les noeuds fait penser à des os et ces entre-noeuds sont rigides et nus.


Le 22 avril 2009.

Plante herbacée, vivace, printanière, gynodioique (certains plantes ne possèdent que des fleurs femelles, d'autres plantes ne possèdent que des fleurs hermaphrodites ).

Fleurs regroupées par deux (cyme bipare), sur de longs pédoncules, à cinq pétales blancs, échancrés sur la moitié de leur longueur et à sépales lancéolés moitié moins longs que les pétales.

Tige quadrangulaire, glabre, ascendante.

Feuilles sessiles, opposées, lancéolées, étroites, en pointes éffilées, ciliées sur les bords.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination au pied de la plante( barochore).

La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L. La Stellaire holostée-Stellaria holostea L.

La Stellaire aquatique. Myosoton aquaticum (L.) Moench.

Myosoton aquaticum :

Myosoton du grec myos : souris et ous : oreille. La forme de la feuille fait penser à l'oreille d'une souris .


Le 17 juillet 2011. Au bord de l'etang de Reynel.

Plante poilue surtout dans sa partie supérieure, feuilles non ciliées sur les bords, 5 styles.

Ne pas confondre avec la Stellaire des bois Stellaria nemorum L. dont les feuilles sont ciliées sur les bords.


Plante herbacée, vivace, estivale, hermaphrodite, pouvant atteindre une soixantaine de centimètres.

Fleurs pédonculées à pétales blancs fendus par moitié jusqu'à la base forment une corolle qui dépasse largement les dents du calice. Calice poilu à dents lancéolées en étoile.

Tige dressée, poilue, ramifiée, cylindrique.

Feuilles entières, opposées, sessiles pour les supérieures, pétiolées pour les inférieures, glabres, aux bases en coeur et aux extrémités en pointe.

Pollinisation par les insectes.

Disséminationh au pied de la plante (barochore).

La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench. La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench. La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench. La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench. La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench. La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench. La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench. La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench. La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench. La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench. La Stellaire aquatique-Myosotum aquaticum (L.) Moench.

La Sabline à feuilles de serpolet. Arenaria serpyllifolia L.


Le 20 mai 2012. Espace gazonné Chaumont.

Plante herbacée, annuelle, printanière, hermaphrodite, pouvant atteindre vingt cinq centimètres.

Petite fleur pédonculées de 5-8 mm à cinq pétales blancs. Calice à sepales cordiformes, poilus dépassant largement la corolle.

Tige dressée, cylindrique, poilue, ramifiée.

Feuilles opposées, sessiles, cordiformes, poilues.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent.

La Sabline à feuilles de serpolet-Arenaria serpyllifolia L. La Sabline à feuilles de serpolet-Arenaria serpyllifolia L. La Sabline à feuilles de serpolet-Arenaria serpyllifolia L. La Sabline à feuilles de serpolet-Arenaria serpyllifolia L. La Sabline à feuilles de serpolet-Arenaria serpyllifolia L. La Sabline à feuilles de serpolet-Arenaria serpyllifolia L. La Sabline à feuilles de serpolet-Arenaria serpyllifolia L. La Sabline à feuilles de serpolet-Arenaria serpyllifolia L.

La Minuartia de printemps. Minuartia verna (L.) Hiern.


Le 18 mai 2013. Route de Marault via Brethenay.

Petite plante de 7-10 centimètres. Fleur 5-8 mm.


La Minuartia de printemps-Minuartia verna (L.) Hiern. La Minuartia de printemps-Minuartia verna (L.) Hiern. La Minuartia de printemps-Minuartia verna (L.) Hiern. La Minuartia de printemps-Minuartia verna (L.) Hiern. La Minuartia de printemps-Minuartia verna (L.) Hiern. La Minuartia de printemps-Minuartia verna (L.) Hiern. La Minuartia de printemps-Minuartia verna (L.) Hiern. La Minuartia de printemps-Minuartia verna (L.) Hiern.

La Saponaire officinale. Saponaria officinalis L.

Saponaria officinalis :

Saponaria du latin sapo : savon. Cette plante contient une substance qui mélangée à l'eau lui donne un aspect savonneux.


Le 5 août 2008. Chemin de halage .Reclancourt.

Plante herbacée, vivace, estivale, hermaphrodite.

Fleurs pédonculées, à cinq pétales rosés, non échancrés, en grappes ramifiées. Long calice strié, poilu, cylindrique, à sépales souvent rougeâtres.

Tige dressée, cylindrique, poilue.

Feuilles opposées, glabres, sessiles pour les supérieures, ovales, lancéolées, de trois à cinq nervures.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent.

La Saponaire officinale-Saponaria officinalis L; La Saponaire officinale-Saponaria officinalis. La Saponaire officinale-Saponaria officinalis L. La Saponaire officinale-Saponaria officinalis. La Saponaire officinale-Saponaria officinalis. La Saponaire officinale-Saponaria officinalis. La Saponaire officinale-Saponaria officinalis L.

Le Compagnon blanc. Silene latifolia subsp alba (Mill) Greuter-Burdet.

Silene latifolia :

Silene du latin silenus : tuteur de Bacchus.

Latifolia du latin latifolius : à larges feuilles .


Le 24 juillet 2008.Chemin de halage Reclancourt.

Plante herbacée, vivace, estivale, dioïque (certains plantes ne portent des fleurs mâles et d'autres plantes ne portent des fleurs femelles).

Fleurs à cinq pétales blancs, échancrés, à calices renflés, à dix nervures pour les fleurs mâles et vingt nervures pour les fleurs femelles.

Tige dressée, cylindrique, poilue.

Feuilles opposées, poilues, sessiles pour les supérieures, ovales, lancéolées.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent.

Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia. Le Compagnon blanc-Silene latifolia.

Le Compagnon rouge. Silene dioica L.

Silene dioica :

Silene du latin silenus : tuteur de Bacchus.

Dioica : dioique (des plantes à fleurs mâles -étamines- et des plantes à fleurs femelles - pistil).


Le 29 avril 2009. Chamarandes.

Plante herbacée, vivace, printanière, dioïque( certains plants n'ont que des fleurs femelles et d'autres plants n'ont que des fleurs mâles).

Fleurs à cinq pétales échanchés allant du rose au rouge en cyme bipare( regroupées par deux). Calice cylindrique, à nervures, poilu.

Tige dressée, poilue, ramifiée.

Feuilles opposées, oblongues, lancéolées, poilues; les supérieures sessiles ; les inférieures pétiolées

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent (anémochore).

Le Compagnon rouge-Silene dioica. Le Compagnon rouge-Silene dioica. Le Compagnon rouge-Silene dioica. Le Compagnon rouge-Silene dioica. Le Compagnon rouge-Silene dioica L. Le Compagnon rouge-Silene dioica. Le Compagnon rouge-Silene dioica L. Le Compagnon rouge-Silene dioica. Le Compagnon rouge-feuilles caulinaires inférieures. Le Compagnon rouge-Silene dioica L. Le Compagnon rouge-Feuilles basales pétiolées. Le Compagnon rouge-Silene dioica L.

Le Silène enflé. Silene vulgaris (Moench) Garcke.

Silene vulgaris :

Silene du latin silenus : tuteur de Bacchus.


Le 5 août 2008.

Plante herbacée, vivace, estivale, hermaphrodite, monoïque, dioïque.

Fleurs à pétales blancs profondément échancrés, ne se chevauchant pas et à calices nervurés, enflés, à grosses dents.

Tige dressée, anguleuse-quadrangulaire, glabre, ramifiée.

Feuilles opposées, lancéolées, glabres, pétiolées pour les inférieures, sessiles pour les supérieures.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent ( anémochore).

Le Silène enflé-Silene vulgaris. Le Silène enflé-Silene vulgaris. Le Silène enflé-Silene vulgaris. Le Silène enflé-Silene vulgaris. Le Silène enflé-Silene vulgaris. Le Silène enflé-Silene vulgaris. Le Silène enflé-Silene vulgaris. Le Silène enflé-Silene vulgaris. Le Silène enflé-Silene vulgaris. Le Silène enflé-Silene vulgaris. Le Silène enflé-Silene vulgaris.

Le Silène glaréeux-Silène des grèves. Silene vulgaris ssp. glareosa (jord.) Marsden-jones et Turrill.

Silene vulgaris subsp glareosa :

Silene du latin silenus : tuteur de Bacchus.

Glareosa : terrain graveleux.


Plante protégée en région Champagne-ardenne et Lorraine.
Plante trouvée le 5 août 2011 par Madame Stephanie Chantier dans une zone d'éboulis (la côte grillée) à Brottes.

Plante herbacée, vivace, estivale, hermaphrodite , dioique (fleurs mâles et femelles sur des pieds différents) , monoique ( fleurs uniquement mâles et uniquement femelles sur le même pied); pouvant atteindre vingt cinq centimètres.

Fleurs à cinq pétales blancs crénelés à leurs extrémités, échancrés jusqu'à la base. Calice blanc enflé, marbré de lignes pourpres à cinq dents en pointe.

Tige dressée, cylindrique, glabre, ramifiée.

Feuilles opposées, entières, glabres, sessiles pour les supérieures, amincies à leurs bases en pétioles pour les inférieures.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent.

Le Silène glaréeux-Silene vulgaris subsp glareosa (Jord.) Marsden-Jones et Turrill. Le Silène glaréeux-Silene vulgaris subsp glareosa (Jord.) Marsden-Jones et Turrill. Le Silène glaréeux-Silene vulgaris subsp glareosa (Jord.) Marsden-Jones et Turrill. Le Silène glaréeux-Silene vulgaris subsp glareosa (Jord.) Marsden-Jones et Turrill. Le Silène glaréeux-Silene vulgaris subsp glareosa (Jord.) Marsden-Jones et Turrill. Le Silène glaréeux-Silene vulgaris subsp glareosa (Jord.) Marsden-Jones et Turrill. Le Silène glaréeux-Silene vulgaris subsp glareosa (Jord.) Marsden-Jones et Turrill. Le Silène glaréeux-Silene vulgaris subsp glareosa (Jord.) Marsden-Jones et Turrill. Le Silène glaréeux-Silene vulgaris subsp glareosa (Jord.) Marsden-Jones et Turrill. Le Silène glaréeux-Silene vulgaris subsp glareosa (Jord.) Marsden-Jones et Turrill.

Le Silène penché. Silene nutans L.

Silene nutans :

Silene du latin silenus : tuteur de Bacchus.

Nutans du latin nutus : inclinaison.


Le 12 mai 2008. Bois du Corgebin - Brottes.

Plante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite.

Fleur blanche , parfois rougeâtre, pédonculée, prenant une position inclinée, en cyme bipare ( groupée par deux), à cinq pétales profondément échancrés, se repliant sur eux même. Calice poilu à nervures.

Tige dressée, cylindrique, poilue.

Feuilles supérieures asssez rares, opposées, sessiles, petites et lancéolées; feuilles inférieures plus nombreuses, rétrécies en pétioles, poilues, oblongues, lancéolées.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent (anémochore).

Le Silène penché-Silene nutans L. Le Silene penché-Silene nutans L. Le Silene penché-Silene nutans L. Le Silene penché-Silene nutans L. Le Silène penché-Silene nutans L. Le Silène penché-Silene nutans L. Le Silene penché-Silene nutans L. Le Silene penché-Silene nutans L. Le Silene penché-Silene nutans L. Le Silene penché-Silene nutans L. Le Silène penché-Silene nutans L. Le Silène	penché-Silene nutans L. Le Silene penché-Silene nutans L. Le Silene penché-Silene nutans L. Le Silène penché-Silene nutans L. Le Silene penché-Silene nutans L.
accueil


page 1.page 1 A.page 2.page2 Apage 3.
page 4.page 5.page 5 A.page 6.page 7.
page 8.page 9.page 10.page 11.page 12
page 13.page 14.page 15.page 16.page 17
page 18.page 19.page 20.page 21.page 22
page 23.page 24.page 25.page 26.page 27
page 28.page 29.page 30.page 31.page 32
page 33.page 34.page 35.page 36.page 37
page 38.page 39.page 40.page 41.page 42
page 43.page 44.page 45.page 46.page 47
page 48.page 49.page 50.page 51.page 52
page 53.page 54.page 55.page 56.page 57
page 58.page 59.page 60.page 61.page 62
page 63.page 64.page 65.page 66.page 67
page 68.page 69.page 70.page 71.page 72
page 73.page 74.page 75.page 76.page 77
page 78.page 79.page 80.page 81.page 82.
page 83.page 84.


page précédente
Page suivante
Classement des noms vernaculaires par ordre alphabétique.
Classement des noms latins par ordre alphabétique.