VOUS CHERCHEZ UNE PLANTE; CLIQUEZ ICI POUR ALLER A LA PAGE D'ACCUEIL ET CHOISISSEZ LA RUBRIQUE LA PLUS ADAPTEE. RECHERCHEZ LA PLANTE PAR SON NOM LATIN OU SON NOM VERNACULAIRE, PAR SA COULEUR OU PAR SA FAMILLE.


FLEURS SAUVAGES DE HAUTE-MARNE ...
ET D'AILLEURS.


Musique champêtre: la couleur du printemps.




Famille des Epilobes. Famille des Onagracées.

Onagracée vient du grec onagros:âne sauvage. Ces plantes ont des feuilles qui ressemblent aux oreilles d'un âne.


L'Onagre de Lamarck ou Onagre à grandes fleurs ou Onagre à sépales rouges. Oenothera glazioviana Micheli.

Plante herbacée, bisannuelle, estivale, hermaphrodite.

Grandes fleurs jaunes de plus de cinq centimes de diamètre, à quatre pétales crénelés, à sépales rouges ou rayés de rouge, et à pistils dépassant nettement les étamines.

Tige cylindrique, légèrement anguleuse, robuste, dressée, poilue, ramifiée, marquée de petites taches rouges proéminentes à la base des poils.

Feuilles basales, larges, lancéolées, pétiolées, alternes; feuilles caulinaires supérieures, plus étroites, sessiles ou à courts pétioles , alternes, faiblement dentées.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination au pied de la plante .

L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli. L'Onagre de Lamarck-Oenothera glazioviana Micheli.

L'Onagre bisannuelle. Oenothera biennis L.


Fleurs de 40-50 mm, tige sans points rouges à la base des poils, stigmates aussi longs que les anthères, sépales verts. Feuilles alternes , les supérieures plus petites courtement pétiolées, les inférieures sur de longs pétioles.

L'Onagre bisannuelle-Oenothera biennis L. L'Onagre bisannuelle-Oenothera biennis L. L'Onagre bisannuelle-Oenothera biennis L. L'Onagre bisannuelle-Oenothera biennis L. L'Onagre bisannuelle-Oenothera biennis L. L'Onagre bisannuelle-Oenothera biennis L. L'Onagre bisannuelle-Oenothera biennis L. L'Onagre bisannuelle-Oenothera biennis L. L'Onagre bisannuelle-Oenothera biennis L. L'Onagre bisannuelle-Oenothera biennis L.

L'Epilobe en épi ou Laurier de St Antoine. Epilobium angustifolium L.

Plante herbacée, vivace, estivale, hermaphrodite.

Fleurs réunies en de longs épis terminaux. Au bout d'un long tube, quatre sépales étalés, étroits, lancéolés, d'un rose trés appuyé et quatre pétales plus larges d'un rose plus clair. Etamines apparentes sur de longs filets blancs.

Tige dressée, rigide, glabre, cylindrique.

Feuilles longues, lancéolées, glabres, sessiles, alternes.

Pollinisation par les insectes (entomogame).

Dissémination par le vent (anémochore).

Epilobe en epi,Laurier de St Antoine-Epilobium angustifolium L. Epilobe en epi,Laurier de St Antoine-Epilobium angustifolium L. Epiloge en epi,Laurier de St Antoine-Epilobium angustifolium L. Epilobe en epi,Laurier de St Antoine-Epilobium angustifolium L. L'Epilobe en épi-Epilobium angustifolium L. Epilobe en epi,Laurier de St Antoine-Epilobium angustifolium L. Epilobe en epi,Laurier de St Antoine-Epilobium angustifolium L. Epilobe en epi,Laurier de St Antoine-Epilobium angustifolium L. Epilobe en epi,Laurier de St Antoine-Epilobium angustifolium L. Epilobe en epi,Laurier de St Antoine-Epilobium angustifolium L. Epilobe en epi,Laurier de St Antoine-Epilobium angustifolium L. Epilobe en epi,Laurier de St Antoihe-Epilobium angustifolium L.

L'Epilobe hirsute. Epilobium hirsutum L.

Plante herbacée, vivace, estivale, hermaphrodite, pouvant dépasser un mètre.

Grosses fleurs ( 20 mm ) à quatre pétales roses échancrés sur un long pédoncule, et dont l'extrémité du pistil (stigmate) est en croix.

Tige dressée, cylindrique, ramifiée, poilue.

Feuilles sessiles, semi-embrassantes, poilues, lancéolées, finement dentées, opposées, alternes dans la partie supérieure.

Pollinisation par les insectes et autofécondation (autogame).

Dissémination par le vent (anémochore).

Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L. Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L. Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L. Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L. Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L. Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L. Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L. Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L. Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L. Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L. Epilobe hirsute-Epilobium hirsutum L.

L'Epilobe des montagnes. Epilobium montanum L.

Plante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite, pouvant dépasser les cinquante centimètres.

Fleurs roses (6-12 mm) à quatre pétales profondément échancrés, veinés et quatre sépales, poilus, étroits, lancéolés, sur de longs pédoncules velus. Extrémité du pistil (stigmates) en croix.

Tige simple ou ramifiée, dressée, quadrangulaire, duveuteuse.

Feuilles (3-8 cm) à trés courts pétioles, finement dentées, glabres, lancéolées, opposées sauf les feuilles de la partie supérieure.

Pollinisation par les insectes.

Dissémémination par le vent .

L'Epilobe des montagnes-Epilobium montanum L. L'Epilobe des montagnes-Epilobium montanum L. L'Epilobe des montagnes-Epilobium montanum L. L'Epilobe des montagnes-Epilobium montanum L. L'Epilobe des montagnes-Epilobium montanum L. L'Epilobe des montagnes-Epilobium montanum L. L'Epilobe des montagnes-Epilobium montanum L. L'Epilobe des montagnes-Epilobium montanum L. L'Epilobe des montagnes-Epilobium montanum L. L'Epilobe des montagnes-Epilobium montanum L.

Epilobe des collines. Epilobium collinum C.C. Gmel.


Epilobe des collines diffère de l'Epilobe des montagnes par une taille plus petite ( 10-30 cm) , des fleurs ne dépassant pas 6 mm et des feuilles moins grandes ne dépassant pas 5 cm.


L'Epilobe des collines-Epilobium collinum C.C. Gmel. L'Epilobe des collines-Epilobium collinum C.C. Gmel. L'Epilobe des collines-Epilobium collinum C.C. Gmel. L'Epilobe des collines-Epilobium collinum C.C. Gmel. L'Epilobe des collines-Epilobium collinum C.C. Gmel. L'Epilobe des collines-Epilobium collinum C.C. Gmel. L'Epilobe des collines-Epilobium collinum C.C. Gmel.

L'Epilobe cilié. Epilobium ciliatum L.


Plante vivace pouvant atteindre 0.80 m, sans stolons, à poils glanduleux dans sa partie supérieure. Tige glabre dans sa partie basse à quatre lignes saillantes. Feuilles alternes pour les supérieures; opposées pour les autres à trés courts pétioles, faiblement dentées, mancéolées, oblongues. Fleurs roses ou blanches à pétales échancrés dépassants le calice. Stigmate en masue. Bractées à la base des pédoncules floraux.


L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin. L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin. L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin. L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin. L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin. L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin. L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin. L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin. L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin. L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin. L'Epilobe cilié-Epilobium ciliata Rafin.

Epilobe obscure.Epilobium obscurum Schreb.


Plante vivace, poilue, formant des stolons, pouvant atteindre un mètre. Tige cylindrique, poilue, ramifiée. Feuilles sessiles, alternes pour les supérieures, opposées pour les autres, glabres, dentées, lancéolées oblongues.Fleurs roses (7-10 mm), pétales échancrés. Corolle dépassant le calice, stigmate en massue.



L'Epilobe obscure-Epilobium obscurum Schreb. L'Epilobe obscure-Epilobium obscurum Schreb. L'Epilobe obscure-Epilobium obscurum Schreb. L'Epilobe obscure-Epilobium obscurum Schreb. L'Epilobe obscure-Epilobium obscurum Schreb. L'Epilobe obscure-Epilobium obscurum Schreb. L'Epilobe obscure-Epilobium obscurum Schreb.

L'Epilobe à petites fleurs. Epilobium parviflorum Schreb.


Petites fleurs ( 6-7 mm ) à quatre pétales échancrés. Stigmate à 4 lobes en croix ( n'apparait pas nettement sur la photo- lobes distincts. ). Feuilles trés poilues, duveteuses; alternes, pétiolées, pour les supérieures ; opposées, sessiles ou courtement pétiolées pour les inférieures. Tige trés poilue, cylindrique.


L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb. L'Epilobe à petites fleurs-Epilobium parviflorum Schreb.

L'Epilobe des marais. Epilobium palustre L.


Petites fleurs de 5-7 mm à 4 pétales échancrés et à stigmates en massue. Tige poilue, cylindrique sans ligne saillante. Feuilles sessiles , opposées pour les inférieures, trés faiblement poilues. Souvent présence de petits rameaux feuillés à l'aisselle des feuilles.


L'Epilobe des marais-Epilobium palustre L. L'Epilobe des marais-Epilobium palustre L. L'Epilobe des marais-Epilobium palustre L. L'Epilobe des marais-Epilobium palustre L. L'Epilobe des marais-Epilobium palustre L. L'Epilobe des marais-Epilobium palustre L. L'Epilobe des marais-Epilobium palustre L. L'Epilobe des marais-Epilobium palustre L. L'Epilobe des marais-Epilobium palustre L.

L'Epilobe à tiges quadrangulaires. Epilobium tetragonum L.


Plante herbacée, vivace, estivale, hermaphrodite, pouvant atteindre quatre vingt centimètres, sans stolons.

Fleur rose 4-6 mm à quatre pétales faiblement échancrés entourés d'un calice à quatre dents longues, en pointe, poilues, ne dépassant pas la corolle. Stigmate en massue, huit étamines. Bractées à la base des pédoncules floraux.

Tige dressée,souvent rouge, quadrangulaire, légèrement poilue, ramifiée, produisant des rosette à sa base.

Feuilles sessiles, alternes et opposées, à denture régulière et bien marquée, faiblement poilue avec parfois un limbe décurrent ( qui se prolonge sur la tige).

Pollinisation autogame.

Dissémination par le vent .

L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L. L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L. L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L. L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L. L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L. L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L. L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L. L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L. L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L. L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L. L'Epilobe à tiges quadrangulaires-Epilobium tetragonum L.

La Circée commune. Circaea lutetiana L.

Plante herbacée, vivace, estivale, hermaphrodite.

Fleur blanche pédonculée, à deux pétales échancrés, deux sépales lancéolés , à calice poilu, deux étamines et un pistil à stigmate bilobé. Fleurs espacées sur de longues grappes terminales.

Tige dressée, ramifiée, poilue.

Feuilles simples (pas composée:sans folioles), entières (sans lobe), opposées, glabres, pétiolées, larges et lancéolées.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination par transport des graines sur le pelage ou le plumage des animaux (épizoochore).

La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L. La Circée commune-Circaea lutetiana L.




Page d'accueil


Page 1 . Famille des Labiées.
Page 1.A . Famille des Labiées.
Page 1.B . Famille des Labiées.
Page 1.C . Famille des Labiées.
Page 1.D . Famille des Labiées.
Page 1.E . Famille des Labiées.


.Page 2 . Famille des Marguerites.
page 2 A. Famille des Marguerites.
page 2 B. Famille des Marguerites.
page 2 C. Famille des Marguerites.
page 2 D. Famille des Marguerites.
page 2 E. Famille des Marguerites.
page 2 F. Famille des Marguerites.


page 3. Famille des Renoncules.
page3 A. Famille des Renoncules.


page 4. Famille des Scrofulaires.


page 5. Famille des Pois.
page 5 A. Famille des Pois.
page 5 B. Famille des Pois.


page 6. Famille des Epilobes.


page 7. Famille des Campanules.


page 8. Famille des Oeillets.


page 9. Famille des Orchidées.
page9 A. Famille des Orchidées.


page 10. Famille des Primevères.


page 11. Famille des Bourraches.


page 12. Famille des Choux.
page12 A. Famille des Choux.


page 13. Famille des Rosiers.


page 14. Famille des Géraniums.


page 15. Familledes Jacinthes.


page 16. Famille des Valérianes.

page 17. Famille des Lis.


page 18. Famille des Gaillets.


page 19. Famille des plantains.


page 20. Famille des Millepertuis.


page 21. Famille des Cardères.


page 22. Famille des Salicaires.


page 23. Famille des Pervenches.


page 24. Famille des Chèvrefeuilles.


page 25. Famille des Fumeterres.


page 26. Famille des Violettes.


page 27. Famille des Euphorbes.


page 28. Famille des Hélianthèmes.


page 29. Famille des Daphnés.


page 30. Famille des Asclépiades.


page 31. Famille des Mauves.


page 32. Famille des Lins.


page 33. Famille des Phalangères.


page 34. Famille des Chénopodes.


page 35. Famille des Polygales.


page 36. Famille des Courges.


page 37. Famille des Globulaires.


page 38. Famille des Carottes.


page 39. Familles des Narcisses.


page 40. Famille des Gentianes.


page 41. Famille des Iris.


page 42. Famille des Orties.


page 43. Famille des Pavots.


page 44. Famille des Résédas.


page 45. Famille des Patiences.


page 46. Famille des Liserons.


page 47 Famille des Morelles.


page 48. Famille des Orpins.


page 49. Famille des Chanvres.


page 50. Famille des Orobanches.


page 51. Famille des Amarantes.


page 52. Famille des Saxifrages.


page 53. Famille des Genêts.


page 54. Famille des Pivoines.


page 55. Famille des Phytolaccas.


page 56. Famille des Oxalis.


page 57. Famille des Cornouillers.


page 58. Famille des Fusains.


page 59. Famille des Oliviers.


page 60. Famille des Alismas.


page 61. Famille des Nénuphars.


page 62. Famille des Parnassies.


page 63. Famille des Sparganiums.


page 64. Famille des Massettes.


page 65. Famille des Buddleias.


page 66. Famille des Aralias.


page 67 Famille des Groseilliers.


page 68. Famille des Potamos.


page 69. Famille des Butomes.


page 70. Famille des Hydrophylles.


page 71. Famille des Monotropes.


page 72. Famille des Ményanthes.


page 73. Famille des Aristoloches.


page 74. Famille des Verveines.


page 75. Famille des Guis.


page 76. Famille des Houx.


page 77. Famille des Nerpruns.


page 78. Famille des Seringats.


page 79. Famille des Noisetiers.


page 80. Famille des Saulx.


page 81. Famille des Ormes.


page 82. Famille des Epines-vinettes.


page 83. Famille des Tamiers.


page 84. Famille des Marronniers d'Inde.


page 85. Famille des Balsamines.


page 86. Famille des Pyroles.


page 87. Famille des Bruyères.


page 88. Famille des Laiches.


Page d'accueil


Fleurs du Jura et du Cantal.



page précédente
page suivante
Classement des noms vernaculaires par ordre alphabétique.
Classement des noms latins par ordre alphabétique.