VOUS CHERCHEZ UNE PLANTE; CLIQUEZ ICI POUR ALLER A LA PAGE D'ACCUEIL ET CHOISISSEZ LA RUBRIQUE LA PLUS ADAPTEE. RECHERCHEZ LA PLANTE PAR SON NOM LATIN OU SON NOM VERNACULAIRE, PAR SA COULEUR OU PAR SA FAMILLE.


FLEURS SAUVAGES DE HAUTE-MARNE ...
ET D'AILLEURS.


Musique champêtre: la couleur du printemps.




Famille des Scrofulaires. Famille des Scrofulariacées.

Scrofulariacée vient de scrofularia (scrofule: état maladif). Ces plantes permettaient autrefois de guérir les scrofules.


La Linaire commune. Linaria vulgaris L.

Linaria vulgaris :

Linaria du latin linum : lin. Les feuilles sont étroites comme celles du lin.


Le 18 juin 2008. Chemin de halage Reclancourt.

Plante herbacée, vivace à rhizome, printanière, à fleurs hermaphrodites.

Fleurs en grappes sur la partie supérieure de la tige. Les fleurs jaunes,blanchâtres portent un éperon et deux lèvres dont la lèvre inférieure est de couleur jaune foncé.

Tige dressée, anguleuse à angles peu marqués, simple ou ramifiée.

Feuilles alternes, sessiles, linéaires, nombreuses sous la grappe florale.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent .

La Linaire commune-Linaria vulgaris L. La Linaire commune-Linaria vulgaris L. La Linaire commune-Linaria vulgaris L. La Linaire commune-Linaria vulgaris L. La Linaire commune-Linaria vulgaris L. La Linaire commune-Linaria vulgaris L. La Linaire commune-Linaria vulgaris L. La Linaire commune-Linaria vulgaris L. La Linaire commune-Linaria vulgaris L. La Linaire commune-Linaria vulgaris L. La Linaire commune-Linaria vulgaris L.

La Linaire rampante. Linaria repens L.


Linaria repens :

Linaria du latin linum : lin. Les feuilles sont étroites comme celles du lin.

Repens du latin repo : ramper.


Le 16 juin 2008. Chemin de halage. Reclancourt .

Plante herbacée, vivace à rhizome, printanière, glabre, à fleurs hermaphrodites.

Fleurs en grappes, à éperons, à deux lèvres blanchâtres striées de mauve. Lèvre supérieure à 2 lobes; lèvre inférieure trilobée et à gorge jaune .

Tige dressée, simple ou ramifiée, quadrangulaire aux angles faiblement marqués .

Feuilles sessiles, linéaires, alternes sur la partie supérieure de la tige, en verticille à la base .

Pollinisation par les insectes.

Dissémination épizoochore.

La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L. La Linaire rampante-Linaria repens L.

La Petite linaire. Chaenorrhinum minus (L.) Lange ou antirrhinum minus L.

Chaenorrhinum minus :

Chaenorrhinum du grec chaïnein : bailler et rhinos : museau. La gorge ouverte de la fleur fait penser à un mufle.

Minus : comme moi.


Le 30 juin 2011. Route de Crenay.

Plante herbacée, estivale, annuelle, à fleurs hermaphrodites.

Fleurs pédonculées aux aisselles des feuilles , poilues, présentant des éperons, aux corolles blanches et gorges inférieures trilobées, marquées de violet sur leurs faces extérieures. Cinq sépales étroits, non soudés, à poils glanduleux, largement arqués vers l'extérieur.

Tige dressée, cylindrique, ramifiée, à poils glanduleux.

Feuilles opposées pour les inférieures, alternes pour les supérieures, à poils glanduleux, lancéolées , à bases atténuées en courts pétioles.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent .

La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorhinum minus (L.) Lange. La Petite linaire-Chaenorrhinum minus (L.) Lange.

La Linaire bâtarde. Kickxia spuria (L.) Dumort.

Kickxia spuria (L.) Dumort ( limbe à base cordiforme) ressemble à Kickxia elatine (L.) Dumort qui a des feuilles en fer de pique de lance ( le limbe présente à sa base deux extrémités pointues).


Kickxia spuria :

Kickxia en mémoire à Jean Kickx, apothicaire en Belgique au 19 siècle.

Spuria : faux, illégitime.


Le 07 juillet 2011. Annéville -la-prairie. En bordure d'un champ de blé.

Plante herbacée, annuelle, estivale, à fleurs hermaphrodites, pouvant atteindre une trentaine de centimètres.

Fleurs solitaires sur de longs et fins pédoncules poilus; à corolle jaune et à lèvre supérieure pourpre, pourvu d'un éperon recourbé, en pointe. Calice à cinq sépales non soudés, allongés, poilus, aux éxtrémités aiguës.

Tige ascendante ou rampante, cylindrique, poilue, simple.

Feuilles alternes, poilues, sur de courts pétioles, en coeur ou allongées aux extrémités en pointe, à limbes entiers ou faiblement dentés.

Pollinisation par les insectes ou autogame.

Dissémination épizoochore.

La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort. La Linaire bâtarde-Kickxia spuria (L.) Dumort.

La Linaire des murs. Cymbalaria muralis P.Gaertner.B.Meyer et Scherb.

Cymbalaria muralis :

Cymbalaria : nom latin des cymbalaires. Du latin cymbalum : cymbale ( de la forme des feuilles).

Muralis du latin murus : mur.


27 avril 2009. Jardin.

Plante herbacée, vivace, printanière, à fleurs hermaphrodites.

Fleur pédonculée à éperon, de couleur mauve, à lèvre supérieure à 2 lobes et à lèvre inférieure trilobée à gorge ponctuée de jaune.

Tiges glabres, rampantes, grimpantes, cylindriques, rouges-rougeâtres, entremélées.

Feuilles alternes, pétiolées, en forme de coeur, à lobes plus ou moins marqués, glabres.

Pollinisation par les insectes et autofécondation

Dissémination mécanique de la plante (autochore).

La Linaire des murs-Cymbalaria muralis. La Linaire des murs-Cymbalaria muralis. La Linaire des murs-Sépales. La Linaire des murs-Cymbalaria muralis. La Linaire des murs-Cymbalaria muralis. La Linaire des murs-Cymbalaria muralis. La Linaire des murs-Cymbalaria muralis.

La Lathrée écailleuse. Lathraea squamaria L.

Lathrea squamaria :

Lathrea du grec lathraios : caché. La tige est en grande partie souterraine.

Squamaria du latin squama : écaille. (de l'aspect de la plante).


Le 1 avril 2011. Bois de Marnay/marne.

Plante herbacée, vivace, printanière, à fleurs hermaphrodites, parasite de certains arbres, pouvant atteindre une trentaine de centimètres.

Fleurs en grappe unilatérale présentant 5 dents poilues soudées à leurs bases, formant une cloche et constituant le calice et une corolle rosée relativement fermée, qui laisse dépasser un pistil à terminaison jaunâtre.

Tige dressée, rigide, cylindrique, blanche-rosée, recouverte de poils blancs.

Absence de feuilles; remplacées par des écailles blanches, poilues, implantées en alternance sur toute la hauteur de la tige qui accompagnent les fleurs.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination barochore (au pied de la plante).

La Lathrée écailleuse-Lathraea squamaria L. La Lathrée écailleuse-Lathraea squamaria L  . La Lathrée écailleuse-Lathraea squamaria L  . La Lathrée écailleuse-Lathraea squamaria L  . La Lathrée écailleuse-Lathraea squamaria L  . La Lathrée écailleuse-Lathraea squamaria L  . La Lathrée écailleuse-Lathraea squamaria L  . La Lathrée écailleuse-Lathraea squamaria L  . La Lathrée écailleuse-Lathraea squamaria L . La Lathrée écailleuse-Lathraea squamaria L  .

Le Rhinanthe velu. Rhinanthus alectorolophus Scop. ou Rhinanthus major L.

Rhinanthus alectorolophus :

Rhinanthus du grec rhin : museau et anthos : fleur.

Alectorolophus : crête-de-coq (de l'aspect de la fleur).


Le 22 juin 2008. Route de Crenay.

Plante herbacée, annuelle, printanière, à fleurs hermaphrodites.

Fleurs en épi terminal, en tube à 2 lèvres jaunes.Lèvre supérieure en casque munie de deux dents de couleur bleue. Bractées dentées, ressemblant à des feuilles; calice enflé sur une face et aplati, couvert de poils fléchis, à quatre dents .

Tige dressée, simple ou ramifiée, quadrangulaire, avec ou sans rayures pourpres.

Feuilles opposées, sessiles, lancéolées, bordées régulièrement de dents aux extrémités arrondies.

Pollinisation par les insectes, et autofécondation.

Dissémination par le vent ( anémochore).

Le Rhinanthe velu Rhinanthus alectorolophus Scop. ressemble au petit cocriste (rhinanthus minor L.). Rhinanthus minor L. a un calice glabre et Rhinanthus alectorolophus a un calice couvert de longs poils blancs fléchis.

Rhinanthus angustifolius C.C Gmel (Rhinanthe à feuilles étroites) a des feuilles trés étroites (2-5 mm de large) et le tube de la corolle est légèrement courbé vers sa base.
Rhinanthus minor L (Petit Cocriste)a une corolle à tube droit et les feuilles ont 5-15 mm de large.


Le Rhinanthe velu L. Le Rhinanthe velu L Le Rhinanthe velu L Le Rhinanthe velu L Le Rhinanthe velu L Le Rhinanthe velu L Le Rhinanthe velu L Le Rhinanthe velu L Le Rhinanthe velu L Le Rhinanthe velu L. Le Rhinanthe velu L.

Le Petit cocriste. Rhinanthus minor L. ou Alectorolophus minor.


Le 1 juin 2013. Route de Condes via Treix.

Plante herbacée, annuelle, printanière, à fleurs hermaphrodites, pouvant atteindre une cinquantaine de centimètres.

Fleur en épi terminal, à corolle jaune aplatie, en tube droit à sa base, à lèvres ouvertes sur deux petites dents bleues ou blanches. Calice glabre, enflé, aplati dans sa verticalité, à quatre grosses dents triangulaires.

Tige simple ou ramifiée, glabre, quadrangulaire, avec ou sans rayures pourpres.

Feuilles vertes, à dents régulières, arrondies, trés faiblement poilues (loupe), opposées, sessiles.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination par le vent ( anémochore).

Le Petit cocriste-Rhinanthus minor L. Le Petit cocriste-Rhinanthus minor L. Le Petit cocriste-Rhinanthus minor L. Le Petit cocriste-Rhinanthus minor L. Le Petit cocriste-Rhinanthus minor L. Le Petit cocriste-Rhinanthus minor L. Le Petit cocriste-Rhinanthus minor L.

Le Mélampyre à crêtes. Melampyrum cristatum L.

Melampyrum cristatum :

Mélampyrum du grec mélas : noir et puros : blé (de la couleur des graines).

Cristatum du latin crista :crête, aigrette.


Le 19 juin 2009. La Dame Huguenotte . Chaumont.

Plante herbacée, annuelle, printanière, à fleurs hermaphrodites.

Fleur en épi terminal, en tube de couleur blanchâtre à lèvre jaune et poilue pour la supérieure. Bractées dentées, vertes ou violacées, serrées entre elles sur l'épi floral, en forme de crête à pointe terminale éffilée.

Tige dressée, quadrangulaire, ramifiée, faiblement poilue.

Feuilles opposées, sessiles, lancéolées, étroites, lisses, quelques dents à hauteur de la tige.

Pollinisation par les insectes, autofécondation.

Dissémination par les fourmis( myrmécochore).

Le Mélampyre à crêtes-Melampyrum cristatum L. Le Mélampyre à crêtes-Melampyrum cristatum L. Le Mélampyre à crêtes-Melampyrum cristatum L. Le Mélampyre à crêtes-Melampyrum cristatum L. Le Mélampyre à crêtes-Melampyrum cristatum L. Le Mélampyre à crêtes-Melampyrum cristatum L. Le Mélampyre à crêtes-Melampyrum cristatum L. Le Mélampyre à crêtes-Melampyrum cristatum L.

Le Mélampyre des champs. Melampyrum arvense L.

Melampyrum arvense :

Mélampyrum du grec mélas : noir et puros : blé (de la couleur des graines).

Arvense du latin arvum : champ labouré.


Le 25 juin 2009. Route de Crenay.

Plante herbacée, annuelle, printanière, à fleurs hermaphrodites.

Fleur en tube, en épi terminal, à deux lèvres pourpres et à gorge jaune. Bractées violacées, découpées en lanières.

Tige dressée, quadrangulaire, simple ou ramifiée, velue.

Feuilles opposées, sessiles, lancéolées, étroites, dentées à leur base pour les supérieures.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination par gravité au pied de la plante.(barochore)

Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L. Le Mélampyre des champs-Melampyrum arvense L.

Le Mélampyre des prés. Melampyrum pratense L.

Melampyrum pratense :

Mélampyrum du grec mélas : noir et puros : blé (de la couleur des graines).

Pratense du latin pratum : pré.


Le 25 juin 2009. Route de Crenay.

Plante herbacée, annuelle, printanière, à fleurs hermaphrodites.

Fleurs groupées par deux, orientées du même côté en grappe terminale, en tubes bilabiés de couleur blanchâtre, à lèvres jaunes. Calice en cloche, ouvert sur des dents longues, aiguës, poilues. Bractées florales vertes, pétiolées, profondément dentées.

Tige dressée, ramifiée, quadrangulaire, poilue sur deux faces opposées.

Feuilles simples, entières, opposées, lancéolées, à trés courts pétioles.

Pollinisation par les insectes (entomogame) et autofécondation.

Dissémination par les fourmis( myrmécochore).

Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Melampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L. Le Mélampyre des prés-Melampyrum pratense L.

L'Euphraise rouge. Odontites vernus (Bellardi) Dumort.

odontites vernus :

Odontites du grec odontos : dent. Cette plante devait soulager des maux de dents.

Vernus du latin vernalis : relatif au printemps.


Le 12 août 2009. Bois de Chaumont.

Plante herbacée, estivale, annuelle, à fleurs hermaphrodites.

Fleur poilue en grappes terminales unilatérales, en tube bilabié rougeâtre, à lèvre inférieure trilobée. Calice à sépales lancéolés poilus.

Tige dressée, poilue, ramifiée.

Feuilles sessiles, opposées, poilues, à dents aplaties, peu marquées.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par le vent (anémochore).

L'Euphraise rouge-Odontites vernus (Bellardi) Dumort. L'Euphraise rouge-Odontites vernus (Bellardi) Dumort. L'Euphraise rouge-Odontites vernus (Bellardi) Dumort. L'Euphraise rouge-Odontites vernus (Bellardi) Dumort. L'Euphraise rouge-Odontites vernus (Bellardi) Dumort. L'Euphraise rouge-Odontites vernus (Bellardi) Dumort. L'Euphraise rouge-Odontites vernus (Bellardi) Dumort. L'Euphraise rouge-Odontites vernus (Bellardi) Dumort.

L'Euphraise officinale. Euphrasia officinalis L.

Euphrasia officinalis :

Officinalis du latin officina : lieu où l'on travaille. Boutique.


Le 11 août 2009. Bois de Chaumont.

Plante herbacée, annuelle, estivale, à fleurs hermaphrodites.

Fleur en épi terminal, à tube bilabié, à lèvre supérieure bilobée, échancréé, violacée, et lèvre inférieure trilobée, échancrée, marquée de traits violacés et d'une tache jaune sur le lobe médian . Calice à quatre sépales lancéolés, glabres.

Tige velue, dressée, ramifiée

Feuilles en coeur, fortement dentées, opposées, sessiles.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination par transport des graines dans pelage ou plumage des animaux( épizoochore).

L'Euphraise officinale-Euphrasia officinalis L. L'Euphraise officinale-Euphrasia officinalis L. L'Euphraise officinale-Euphrasia officinalis L. L'Euphraise officinale-Euphrasia officinalis L. L'Euphraise officinale-Euphrasia officinalis L.

La Scrofulaire aquatique. Scrophularia auriculata L.


La Scrofulaire noueuse. Scrophularia nodosa L.


Scrofularia vient de scrofulae : scrofule: état maladif. Ces plantes permettaient autrefois de guérir les scrofules.

Auriculata du latin auricula : oreille, lobe de l'oreille.

Nodosa du latin nodosus : plein de noeuds.


Ces deux plantes se ressemblent; elles se différencient par l'aspect de leurs tiges.

- Scrophularia auriculata L. : tige creuse et faiblement ailée, présence de stipules ( petites feuilles à la jonction de la feuille et de la tige).

- Scrophularia nodosa L. : tige pleine, non ailée, racine noueuse.



Le 9 juin 2008. Chemin de halage . Reclancourt.

Plante herbacée, printanière, vivace, à fleurs hermaphrodites.

Fleur rouge bilabiée à lèvre supérieure à deux lobes .

Tige robuste, quadrangulaire, ramifiée, dressée, glabre.

Feuilles opposées, pétiolées, dentées, glabres.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par gravité au pied de la plante( barochore).

La Scrofulaire aquatique-Scrophularia auriculata L. La Scrofulaire aquatique-Scrophularia auriculata L. La Scrofulaire aquatique-Scrophularia auriculata L. La Scrofulaire noueuse-Scrophularia nodosa L. La Scrofulaire noueuse-Scrophularia nodosa L. La Scrofulaire noueuse-Scrophularia nodosa L. La Scrofulaire aquatique-Scrophularia auriculata L. La Scrofulaire aquatique-Scrophularia auriculata L. La Scrofulaire noueuse-Scrophularia nodosa L.

La Molène bouillon blanc. Verbascum thapsus L.

Verbascum thapsus :

Verbascum désigne en latin la molème. Du latin barbascum : barbu. Les filets des étamines sont poilus.

Thapsus : site antique de Tunisie.


Le 20 juin 2009. Route de Juzennecourt via Jonchery.

Plante herbacée, estivale, bisannuelle, velue, à fleurs hermaphrodites.

Fleur jaune en épi terminal, à court pédoncule. Cinq étamines dont les deux plus grands sont glabres, et les trois autres sont couverts de poils blancs jaunâtres.

Tige robuste, dressée, velue, généralement non ramifiée.

Feuilles vertes duveteuses, épaisses, simples, alternes, grandes et pétiolées pour les basales, plus petites et sessiles pour les supérieures.

Pollinisation par les insectes (entomogame) et autofécondation (autogame).

Dissémination par transport des graines sur pelage ou plumage des animaux(épizoochore).

Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L. Le Molène bouillon blanc-Verbascum thapsus L.

Le Bouillon noir. Verbascum nigrum L.


Verbascum nigrum :

Verbascum désigne en latin la molème. Du latin barbascum : barbu. Les filets des étamines sont poilus.

Nigrum : noir.


Le 30 juillet 2009. Brottes.

Plante herbacée, vivace ou bisannuelle, estivale, à fleurs hermaphrodites.

Fleur à cinq pétale jaune , regroupée en épi terminal. Calice à cinq sépales. Cinq étamines dont les filets sont recouverts de poils violets.

Tige dressée, robuste, poilue, quadrangulaire,simple ou ramifiée, noire.

Feuilles basales, alternes, grandes, à longs pétioles, gaufrées, à dents fines et arrondies. Feuilles supérieures plus petites, sessiles ou à courts pétioles.

Pollinisation par les insectes (entomogame) ou autofécondation(autogame).

Dissémination épizoochoore ( transport des graines dans le plumage ou pelage des animaux).

Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L. Le Bouillon noir-Verbascum nigrum L.

La Molène lychnite. Verbascum lychnitis L.

verbascum lychnitis :

Verbascum désigne en latin la molème. Du latin barbascum : barbu. Les filets des étamines sont poilus.

Lychnitis du grec luchnos : lampe et du latin lychnis : qui brille.


Le 27 juin 2009. Route de Chamarandes.

Plante herbacée, estivale, bisannuelle, à fleurs hermaphrodites.

Fleur à cinq pétales blancs ou jaunes, regroupée en épi terminal, avec cinq étamines aux filets oranges recouverts de poils blancs ou jaunâtres.

Tige dressée, robuste, anguleuse , ramifiée.

Feuilles vertes , alternes, de forme ovale.Les caulinaires inférieures et les basales sont pétiolées et les caulinaires supérieures sont sessiles.

Pollinisation entomogame (par les insectes) ou autofécondation.

Dissémination épizoochore.(par transport des graines sur pelage ou plumage des animaux).

La Molène lychnite-Verbascum lychnitis L. La Molène lychnite-Verbascum lychnitis L. La Molène lychnite-Verbascum lychnitis L. La Molène lychnite-Verbascum lychnitis L. La Molène lychnite-Verbascum lychnitis L. La Molène lychnite-Verbascum lychnitis L. La Molène lychnite-Verbascum lychnitis L.

La Digitale à petites fleurs. Digitalis lutea L.

Digitalis lutea :

Digitalis du latin digitus: doigt. Digitalis: relatif au doigt.

Lutea du latin luteum: jaune.


Le 25 juin 2009. Route de Crenay.

Plante herbacée, estivale, vivace, à fleurs hermaphrodites.

Fleur en tube, jaunâtres, en épi terminal unilatéral, à pédoncule court, glabre mais poilu à l'intérieur. Calice à cinq sépales glabres, lancéolés.

Tige dressée, glabre, robuste, simple, cylindrique.

Feuilles alternes, glabres, dentées, lancéolées. Les supérieures sont sessiles, les caulinaires inférieures ont de courts pétioles.

Pollinisation par les insectes(entomogame).

Dissémination par transport des graines sur le pelage des animaux (épizoochore).

La Digitale à petites fleurs-Digitalis lutea L. La Digitale à petites fleurs-Digitalis lutea L. La Digitale à petites fleurs-Digitalis lutea L. La Digitale à petites fleurs-Digitalis lutea L. La Digitale à petites fleurs-Digitalis lutea L. La Digitale à petites fleurs-Digitalis lutea L. La Digitale à petites fleurs-Digitalis lutea L.

La Digitale pourpre.Digitalis purpurea L.


Le 13 juin 2016. J'ai marché longtemps avant de trouver cette superbe plante de 1.80 m dans le bois de Grandchamp.

La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L. La Digitale pourpre-Digitalis purpurea L.

La Véronique des ruisseaux ou le Cresson de cheval. Veronica beccabunga L.

Veronica beccabunga :

Veronica de "veronicon" ( cette fleur ressemble au visage du Christ, laissé sur le tissu déposé par Ste Véronique , sur le visage du Christ).

Beccabunga de l'allemand bachpungen. Bach désignant le ruisseau.


Le 18 mai 2008. Chemin de halage . Reclancourt.

Plante herbacée, vivace, printanière,glabre, poussant dans l'eau ou à proximité de l'eau, à fleurs hermaphrodites.

Fleurs de 7-8 mm, à 4 pétales bleus, à base blanche, à courts pédicelles, en épi sur de fins rameaux et à deux étamines. Calice à 4 sépales lancéolés glabres.

Tige radicante (qui produit des enracinements sur sa longueur), relevées dans sa partie supérieure, de forme cylindrique, glabre, ramifiée, de couleur brune , verte.

Feuilles vertes luisantes , ovales, dentées, opposées, glabres, à courts pétioles.

Pollinisation par les insectes ou autofécondation.

Dissémination (barochore) par gravité au pied de la plante.

Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L. Le Cresson de cheval-Veronica beccabunga L.

La Véronique mouron d'eau. Veronica anagallis-aquatica L.

Veronica anagallis-aquatica :

Veronica de "veronicon" ( cette fleur ressemble au visage du Christ, laissé sur le tissu déposé par Ste Véronique , sur le visage du Christ).

Anagallis: nom latin du mouron.


Le 15 juillet 2011. Bourdons/rognon. Abbaye de la crête.

Plante herbacée, vivace ou bisannuelle, estivale, à fleurs hermaphrodites, pouvant atteindre quatre vingt centimètres.

Fleurs pédicellées, 5-6 mm, à quatre pétales blancs striés de bleu en longs épis, opposés par deux, aux aisselles des feuilles. Petites bractées à la base des pédicelles.

Tige dressée, glabre, à la forme anguleuse, quadrangulaire plus ou moins prononcée.

Feuilles opposées, glabres, à petites dents, sessiles, embrassantes, lancéolées.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination au pied de la plante ( barochore).

La Véronique mouron d'eau-Veronica anagallis-aquatica L. La Véronique mouron d'eau-Veronica anagallis aquatica L. La Véronique mouron d'eau-Veronica anagallis aquatica L. La Véronique mouron d'eau-Veronica anagallis aquatica L. La Véronique mouron d'eau-Veronica anagallis aquatica L. La Véronique mouron d'eau-Veronica anagallis aquatica L. La Véronique mouron d'eau-Veronica anagallis aquatica L. La Véronique mouron d'eau-Veronica anagallis aquatica L. La Véronique mouron d'eau-Veronica anagallis aquatica L.

La Véronique petit-chêne. Veronica chamaedrys L.


Veronica chamaedrys :

Veronica de "veronicon" ( cette fleur ressemble au visage du Christ, laissé sur le tissu déposé par Ste Véronique , sur le visage du Christ).

Chamaedrys formé de deux mots grecs signifiant : nain et chêne.


Le 4 mai 2008. La Tuffière . Rolampont.

Plante herbacée, vivace, printanière, à fleurs hermaphrodites.

Fleur d'une dizaine de millimètres, en grappe, à quatre pétales bleus striés de bleu plus appuyé, et à coeur blanc. Calice à quatre sépales. Deux étamines.

Tige radicante (qui produit des enracinements sur sa longeur) se redressant dans sa partie supérieure, cylindrique, poilue sur deux lignes opposées.

Feuilles dentées, ovales, poilues, opposées, sessiles.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination épizoochore.

La Véronique petit-chene-Veronica chamaedrys L. La Véronique petit-chene-Veronica chamaedrys L. La Véronique petit-chêne-Veronica chamaedrys L. La Véronique petit-chêne-Veronica chamaedrys L. La Véronique petit-chene-Veronica chamaedrys L. La Véronique petit-chêne-Veronica chamaedrys L. La Féonique petit-chêne-Tige à 2 lignes poilues. La Véronique petit-chêne-Veronica chamaedrys L. La Véronique petit-chêne-Veronica chamaedrys L. La Véronique petit-chene-Veronica chamaedrys L.

La Véronique de Perse. Veronica persica Poir.

Veronica persica :

Veronica de "veronicon" ( cette fleur ressemble au visage du Christ, laissé sur le tissu déposé par Ste Véronique , sur le visage du Christ).

19 mars 2009.Chamarandes.

Plante herbacée, annuelle, printanière, à fleurs hermaphrodites.

Fleur solitaire, de 8-12 mm, à l'aisselle des feuilles, sur de longs pédoncules, dans la partie supérieure des tiges, à quatre pétales bleus vifs à rayures bleues foncées, à coeur blanc, et dont un pétale est plus petit et plus pâle que les autres . Quatre sépales lancéolés, plus courts que la corolle, poilus et deux étamines.

Tige grêle, rampante et ascendante dans sa partie supérieure, non radicante, poilue, ramifiée vers la base, cylindrique.

Feuilles en coeur, à courts pétioles, dentées, poilues, opposées pour les inférieures, alternes pour les supérieures .

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination épizoochore.

La Véronique de Perse-Veronica persica Poir. La Véronique de Perse-Veronica persica Poir. La Véronique de Perse-Fleur pédonculée, tige partie supérieure. La Véronique de Perse-Feuilles alternes. La Véronique de Perse-Veronica persica Poir. La Véronique de Perse-Veronica persica Poir. La Véronique de Perse-Tige ramifiée vres la base. La Véronique de Perse-Veronica persica Poir. La Véronique de Perse-Veronica Persica Poir. La Véronique de Perse-Tiges ascendantes.

La Véronique agreste. Veronica agrestis L.


Le 4 mai 2015. Secteur de Montheries. En bordure d'un champ. Accés forêt des d'Huits.

Veronica de "veronicon" ( cette fleur ressemble au visage du Christ, laissé sur le tissu déposé par Ste Véronique , sur le visage du Christ).

Petites fleurs de 10 mm sur de longs pédoncules, blanches ou bleues pâles avec un petale plus petit, blanc. Les quatre sépales aigüs sont ciliés notamment à leur base, et sont sensiblement égaux aux pétales. Tiges ascendantes. Feuilles alternes ou opposées, courtement pétiolées , dentées.


La Véronique agreste-Veronica agrestis L. La Véronique agreste-Veronica agrestis L. La Véronique agreste-Veronica agrestis L. La Véronique agreste-Veronica agrestis L. La Véronique agreste-Veronica agrestis L. La Véronique agreste-Veronica agrestis L. La Véronique agreste-Veronica agrestis L. La Véronique agreste-Veronica agrestis L. La Véronique agreste-Veronica agrestis L. La Véronique agreste-Veronica agrestis L. La Véronique agreste-Veronica agrestis L.

Véronique des montagnes. Veronica montana L.


Le 4 mai 2015. Forêt des d'Huits. Secteur de Montheries.

Veronica de "veronicon" ( cette fleur ressemble au visage du Christ, laissé sur le tissu déposé par Ste Véronique , sur le visage du Christ).

Plante à tiges ascendantes, poussant en secteur humide. Petite fleur pédonculée, de 8-10 mm , aux pétales couleur lilas. Feuilles relativement grosses, opposées, aux pétioles poilus, aux limbes larges, nervurés et bien dentés; tige cylindrique , trés poilue.


La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L. La Véronique des montagnes-Veronica montana L.

La Véronique filiforme. Veronica filiformis Sm.

Veronica filiformis :

Veronica de "veronicon" ( cette fleur ressemble au visage du Christ, laissé sur le tissu déposé par Ste Véronique , sur le visage du Christ).

Filiformis du latin filum : fil.


Le 19 avril 2010. Jardin.

Petite plante herbacée, vivace, gazonnante, tapissante, printanière, à fleurs hermaphrodites.

Fleurs solitaires, 4-5 mm, bleues pâles ou mauves, sur de longs et fins pédoncules à l'aisselle des feuilles de la partie supérieure de la tige. Quatre pétales dont un plus petit et plus pâle, et quatre sépales étalés, poilus.

Tige fine, poilue, ascendante dans sa partie terminale florale, un peu radicante, cylindrique, un peu ramifiée vers la base.

Feuilles caulinaires supérieures poilues, à dents obtuses, alternes, en forme de coeur à courts pétioles. Feuilles caulinaires de la base plus petites que les feuilles supérieures, à dents arrondies, opposées, à courts pétioles, poilues.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.


La Véronique filiforme-Veronica filiformis Sm.. La Véronique filiforme-Veronica filiformis Sm. La Véronique filiforme-Fleur pédonculée, tige partie supérieure. La Véronique filiforme-Calice. La Véronique filiforme-Veronica filiformis Sm.. La Véronique filiforme-Feuilles alternes. La Véronique filiforme-Veronica filiformis Sm.. La Véronique filiforme-Feuilles de la base. La Véronique filiforme-Feuilles de la base. La Véronique filiforme-Tige poilue, cylindrique. La Véronique filiforme-Plante tapissante.

La Véronique à feuilles de lierre. Veronica hederifolia L.

Veronica hederifolia :

Veronica de "veronicon" (vraie image du Christ) qui ressemblerait à cette fleur. Ste Véronique essuya le visage du Christ quand il portait sa croix et son voile y laissa une empreinte.

Hederifolia du latin hedera : lierre.


Le 3 avril 2009.

Plante herbacée, annuelle, printanière, à fleurs hermaphrodites.

Trés petite fleur de 2 mm, solitaire bleue ou mauve pâle, pédonculée, à quatre pétales veinés de violet, à l'aisselle des feuilles. Quatre sépales à poils hérissés. Anthères blanches .

Tige grêle, rampante et ascendante à son extrémité, non radicante, ramifiée à la base, poilue, cylindrique.

Feuilles opposées ou alternes, poilues, pétiolées, ayant des petits lobes à leur base et un lobe terminal large et important; certaines feuilles peuvent être entières et ovales.

Pollinisation par les insectes ou autofécondation.

Dissémination par les fourmis ( myrmécochore).

La Véronique à feuilles de lierre-Veronica hederifolia L. La Véronique à feuilles de lierre-Veronica hederifolia L. La Véronique à feuilles de lierre-Veronica hederifolia L. La Véronique à feuilles de lierre-Veronica hederifolia L. La Véronique à feuilles de lierre-Fleur pédonculée. La Véronique à feuilles de lierre-Veronica hederifolia L. La Véronique à feuilles de lierre-Fleur pédonculée. La Véronique à feuilles de lierre-Veronica hederifolia L. La Véronique à feuilles de lierre-Tige poilue. La Véronique à feuilles de lierre-Base ramifiée. La Véronique à feuilles de lierre-Base ramifiée. La Véronique à feuilles de lierre-Base ramifiée. La Véronique à feuilles de lierre-Veronica hederifolia L. La Véronique à feuilles de lierre-Veronica hederifolia L.

La Véronique germandrée. Veronica teucrium L. ou Veronica austriaca subsp. teucrium (L.) Webb.

Veronica teucrium :

Veronica de "veronicon" ( cette fleur ressemble au visage du Christ, laissé sur le tissu déposé par Ste Véronique , sur le visage du Christ).

Teucrium: nom des germandrées. Vient peut-être de Teucrons: prince Troyens qui aurait découvert les propriétés de la plante.

Austriaca: Autriche.


Le 9 mai 2009.Route de Leffonds.

Plante herbacée, vivace, printanière, à fleurs hermaphrodites, pouvant atteindre une quarantaine de centimètres.

Fleurs pédonculées en épis, d'une dizaine de millimètres, à pétales bleus inégaux( pétale inférieur aigu ), coeur blanc et à cinq sépales inégaux, à l'aisselle des feuilles supérieures. Deux étamines.

Tige grêle, cylindrique, ramifiée, rampante et redressée dans sa partie terminale , poilue.

Feuilles sessiles, opposées, dentées, lancéolées, oblogues, presque glabres.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination épizoochore.

La Véronique germandrée-Veronica teucrium L. La Véronique germandrée-Veronica teucrium L. La Véronique germandrée-Veronica teucrium L. La Véronique germandrée-Veronica teucrium L. La Véronique germandrée-Veronica teucrium L. La Véronique germandrée-Veronica teucrium L. La Véronique germandrée-Veronica teucrium L. La Véronique germandrée-Veronica teucrium L.
La Véronique germandrée-Veronica teucrium L.

Véronique en épi.Veronica spicata L.


Le 24 mai 2015. Secteur de Villemoron.

Plante vivace pouvant atteindre une cinquantaine de centimètres.Fleurs bleues vifs plus rarement bleuâtres, rosées, blanches. Feuilles élliptiques, oblongues,crénelées, poilues. Les supérieures sont alternes, les plus basses sont opposées.


La Véronique en epi-Veronica spicata L. La Véronique en epi-Veronica spicata L. La Véronique en epi-Veronica spicata L. La Véronique en epi-Veronica spicata L. La Véronique en epi-Veronica spicata L. La Véronique en epi-Veronica spicata L. La Véronique en epi-Veronica spicata L. La Véronique en epi-Veronica spicata L.

La Véronique officinale. Veronica officinalis L.

Veronica officinalis :

Veronica de "veronicon" ( cette fleur ressemble au visage du Christ, laissé sur le tissu déposé par Ste Véronique , sur le visage du Christ).

Officinalis du latin officina: lieu où l'on travaille. Boutique.


Le 27 mai 2011.Bois de Mareilles.

Plante herbacée, vivace, printanière, à fleurs hermaphrodites, pouvant atteindre une quarantaine de centimètres.

Fleurs de 6-8 mm, à quatre pétales blanchâtres veinés de bleu et à quatre sépales lancéolés poilus, en grappes serrées sur de longs pédoncules poilus aux aisselles des feuilles supérieures.

Tige radicante à la base, ascendante, cylindrique, trés poilue, simple.

Feuilles ovales, poilues, finement dentées , opposées, à courts pétioles embrassants la tige.

Pollinisation entomogame( par les insectes).

Dissémination épizoochore ( transport des graines par les animaux ).

La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L.. La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L. La Véronique officinale-Veronica officinalis L.

La Véronique à feuilles de serpolet. Veronica serpyllifolia L.


Le 23 mai 2012. Bois de Marnay/Marne.

Veronica de "veronicon" ( cette fleur ressemble au visage du Christ, laissé sur le tissu déposé par Ste Véronique , sur le visage du Christ).

Plante herbacée, vivace, printanière, à fleurs hermaphrodites, pouvant atteindre une trentaine de centimètres.

Fleurs blanchâtres, 5-6 mm, veinées de bleu en grappes terminales sur courts pédoncules glabres bractéolés. Calice à quatre dents lancéolées glabres.

Tige radicante, ascendante, cylindrique, faiblement poilue, ramifiée.

Feuilles opposées, ovales, en coeur, entières ou faiblement dentées, courtement pétiolées, presque glabres.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination au pied de la plante ( barochore).

La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L. La Véronique à feuilles de serpolet-Veronica serpyllifolia L.
accueil


page 1.page 1 A .page 2.page 2 A .page 3.
page 4.page 5.page 5 A.page 6.page 7.
page 8.page 9.page 10.page 11.page 12
page 13.page 14.page 15.page 16.page 17
page 18.page 19.page 20.page 21.page 22
page 23.page 24.page 25.page 26.page 27
page 28.page 29.page 30.page 31.page 32
page 33.page 34.page 35.page 36.page 37
page 38.page 39.page 40.page 41.page 42
page 43.page 44.page 45.page 46.page 47
page 48.page 49.page 50.page 51.page 52
page 53.page 54.page 55.page 56.page 57
page 58.page 59.page 60.page 61.page 62
page 63.page 64.page 65.page 66.page 67
page 68.page 69.page 70.page 71.page 72
page 73.page 74.page 75.page 76.page 77
page 78.page 79.page 80.page 81.page 82
page 83. page 84.


page précédente
page suivante
Classement des noms vernaculaires par ordre alphabétique
Classement des noms latins par ordre alphabétique.