VOUS CHERCHEZ UNE PLANTE; CLIQUEZ ICI POUR ALLER A LA PAGE D'ACCUEIL ET CHOISISSEZ LA RUBRIQUE LA PLUS ADAPTEE. RECHERCHEZ LA PLANTE PAR SON NOM LATIN OU SON NOM VERNACULAIRE, PAR SA COULEUR OU PAR SA FAMILLE.


FLEURS SAUVAGES DE HAUTE-MARNE ...
ET D'AILLEURS.


Musique champêtre: la couleur du printemps.




Famille des Gaillets. Famille des Rubiacées.

Rubiacée vient du latin rubia: nom latin de la Garance (Rubia tinctorum L.). Rubia représentant typique de la famille .


Le Gaillet croisette. Cruciata laevipes Opiz.


Le 14 mai 2008. Chemin de halage. Reclancourt. Chaumont.

Plante herbacée, vivace, printanière, androdioïque ( certains plants n'ont que des fleurs mâles et d'autres plants n'ont que des fleurs hermaphrodites).

Fleurs jaunâtres odorantes, pédonculées, à quatre pétales en croix, en verticille à l'aisselle des feuilles. Présence de bractées poilues.

Tige quadrangulaire, velue, ascendante, simple.

Feuilles ovales, lancéolées, vertes-jaunâtres, poilues, en verticille (au même niveau autour de la tige) par quatre.

Pollinisation par les insectes .

Dissémination endozoochore ( dispersion aprés transit intestinal des animaux).

Le Gaillet croisette-Cruciata laevipes Opiz. Le Gaillet croisette-Cruciata laevipes. Le Gaillet croisette-Cruciata laevipes. Le Gaillet croisette-Cruciata laevipes Opiz. Le Gaillet croisette-Cruciata laevipes Opiz . Le Gaillet croisette-Cruciata laevipes. Le Gaillet croisette-Cruciata laevipes. Le Gaillet croisette-Cruciata laevipes Opiz.

Le caille-lait jaune. Galium verum L.


Le 25 juin 2009. Route de Crenay.

Plante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite.

Petites fleurs jaunes odorantes réunies en grappes serrées.

Tige dressée ou ascendante, simple ou ramifiée.

Feuilles linéaires à bords repliés, en verticille.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination au pied de la plante (barochore).

Le Gaillet jaune-Galium verum L. Le Gaillet jaune-Galium verum L. Le Gaillet jaune-Galium verum L. Le Gaillet jaune-Galium verum L. Le Gaillet jaune-Galium verum L. Le Gaillet jaune-Galium verum L. Le Gaillet jaune-Galium verum L. Le Gaillet jaune-Galium verum L. Le Gaillet jaune-Galium verum L. Le Gaillet jaune-Galium verum L.

Le Caille-lait blanc ou Le Gaillet mou. Galium mollugo L.


Le 24 mai 2010. Chemin de halage - Reclancourt.

Plante herbacée, vivace, printanière-estivale, hermaphrodite, ascendante, pouvant atteindre un mètre en s'agrippant sur les végétaux à proximité.

Petites fleurs à quatre pétales blancs, disposés en croix, et étamines jaunes, groupées sur des petits rameaux qui partent de l'aisselle des feuilles.

Tige ascendante, quadrangulaire, glabre, ramifiée, enflée aux noeuds.

Feuilles lancéolées, glabres sur les deux faces mais présentant une petite pilosité rude sur la tranche du limbe ( loupe ). Elles sont sessiles, mucronées ( petite pointe raide à l'extrémité ) verticillées de 6-9, ( au même niveau, autour de la tige ).

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination au pied de la plante ( barochore ).

Le Caille-lait blanc.Galium molLugo L. Le Caille-lait blanc.Galium moLlugo L. Le Caille-lait blanc.Galium moLlugo L. Le Caille-lait blanc.Galium moLlugo L. Le Caille-lait blanc.Galium moLlugo L. Le Caille-lait blanc.Galium moLlugo L. Le Caille-lait blanc.Galium molLugo L. Le Caille-lait blanc.Galium moLlugo L. Le Caille-lait blanc.Galium moLlugo L. Le Caille-lait blanc.Galium molLugo L. Le Caille-lait blanc.Galium moLlugo L.

Le Gaillet des marais. Galium palustre L.


Le 15 juillet 2011. Bourdons/Rognon. La vieille crête .

Plante herbacée, vivace, estivale, hermaphrodite, pouvant atteindre une soixantaine de centimètres.

Fleurs pédicellées à quatre pétales blancs ou rosés, disposés en croix, sur des petits rameaux aérés. Anthères pourpres.

Tige quadrangulaire, glabre, ramifiée, ascendante.

Feuilles verticillées par 4-5, sessiles, oblongues, poilues sur la tranche.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par les eaux ( hydrochore).

Le Gaillet des marais-Galium palustre L. Le Gaillet des marais-Galium palustre L. Le Gaillet des marais-Galium palustre L. Le Gaillet des marais-Galium palustre L. Le Gaillet des marais-Galium palustre L. Le Gaillet des marais-Galium palustre L. Le Gaillet des marais-Galium palustre L. Le Gaillet des marais-Galium palustre L.

Le Gaillet boreal. Galium boreale L.


Le 11 juin 2014. Marais Vaucher.

Plante herbacée, vivace, printanière-estivale, hermaphrodite, pouvant atteindre une quarantaine de centimètres.

Fleurs pédicellées, à quatre pétales blancs en croix, sur des petits rameaux serrés. Anthères jaunes.

Tige dressée, quadrangulaire, glabre, ramifiée.

Feuilles verticillées par quatre, sessiles, glabres, oblongues, lancéolées, à trois nervures.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination épizoochore ( transport des graines par les animaux ).

Le Gaillet boreal-Galium boreale L. Le Gaillet boreal-Galium boreale L. Le Gaillet boreal-Galium boreale L. Le Gaillet boreal-Galium boreale L. Le Gaillet boreal-Galium boreale L. Le Gaillet boreal-Galium boreale L. Le Gaillet boreal-Galium boreale L. Le Gaillet boreal-Galium boreale L. Le Gaillet boreal-Galium boreale L.

Le Gaillet gratteron. Galium aparine L.


Le 23 mai 2015. Jardin. Chaumont.

Le Gaillet gratteron-Galium aparine L. Le Gaillet gratteron-Galium aparine L. Le Gaillet gratteron-Galium aparine L. Le Gaillet gratteron-Galium aparine L. Le Gaillet gratteron-Galium aparine L. Le Gaillet gratteron-Galium aparine L. Le Gaillet gratteron-Galium aparine L. Le Gaillet gratteron-Galium aparine L. Le Gaillet gratteron-Galium aparine L.

La Rubéole des champs. Sherardia arvensis L.


Le 21 mai 2010. Jardin. Chaumont.

Fleurs roses ou bleutées.

Plante herbacée, annuelle, printanière-estivale, gynodioïque, pouvant atteindre une quarantaine de centimètres.

Petites fleurs roses-bleutées à quatre pétales en croix et à étamines blanches protégées par des bractées lancéolées, verticillées. Six sépales ciliés, en pointes aiguës forment le calice et protègent deux carpelles ( enveloppe protectrice des ovules ).

Tige ascendante, quadrangulaire, à poils hérissés, ramifiée.

Feuilles verticillées, sessiles, lancéolées, poilues sur la tranche.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination par les animaux ( épizoochore ).

La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L. La Rubéole des champs-Sherardia arvensis L.

L'Aspérule odorante. Galium odoratum (L.) Scop


10 mai 2008. Bois du Corgebin -Brottes.

Odoratum ! Odoratum ! Oui, Oui , moi je veux bien. Je n'ai pas un flaire de chien de chasse, j'en conviens, mais même de près, moi je ne sens rien.


Plante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite.

Petites fleurs blanches à quatre pétales, en grappe terminale.

Tige dressée, simple, quadrangulaire, glabre.

Feuilles en verticille par 6-9, oblongues, lancéolées, légèrement poilues.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination épizoochore (transport des graines sur pelage ou plumage des animaux).

L'Aspérule odorante-Galium odoratum. L'Aspérule odorante-Galium odoratum. L'Aspérule odorante-Galium odoratum. L'Aspérule odorante-Galium odoratum. L'Aspérule odorante-Galium odoratum. L'Aspérule odorante-Galium odoratum. L'Aspérule odorante-Galium odoratum. L'Aspérule odorante-Galium odoratum. L'Aspérule odorante-Galium odoratum.

L'Aspérule à l'esquinancie. Asperula cynanchica L.


Le 14 juillet 2013. Route de Doulaincourt.

Plante herbacée, vivace, estivale, hermaphrodite, pouvant atteindre une quarantaine de centimètres.

Petites fleurs blanches ou rosées, de 1-2 mm, à quatre pétales aux extrémités aiguës et aux bases soudées pour former un petit tube. Petites bractées glabres à la base de la corolle.

Tige grêle, dressée ou couchée-étalée, quadrangulaire, glabre, ramifiée.

Feuilles linéaires, glabres, verticillées par quatre, de longueurs inégales,

Pollinisation par les insectes.

Dissémination au pied de la plante.

L'Aspérule à l'esquinancie-Asperula cynanchica L. L'Aspérule à l'esquinancie-Asperula cynanchica L. L'Aspérule à l'esquinancie-Asperula cynanchica L. L'Aspérule à l'esquinancie-Asperula cynanchica L.
accueil


page 1.page 1 A.page 2.page2 Apage 3.
page 4.page 5.page 5 A.page 6.page 7.
page 8.page 9.page 10.page 11.page 12
page 13.page 14.page 15.page 16.page 17
page 18.page 19.page 20.page 21.page 22
page 23.page 24.page 25.page 26.page 27
page 28.page 29.page 30.page 31.page 32
page 33.page 34.page 35.page 36.page 37
page 38.page 39.page 40.page 41.page 42
page 43.page 44.page 45.page 46.page 47
page 48.page 49.page 50.page 51.page 52
page 53.page 54.page 55.page 56.page 57
page 58.page 59.page 60.page 61.page 62
page 63.page 64.page 65.page 66.page 67
page 68.page 69.page 70.page 71.page 72
page 73.page 74.page 75.page 76.page 77
page 78.page 79.page 80.page 81.page 82.
page 83page 84.


page précédente
Page suivante
Classement des noms vernaculaires par ordre alphabétique.
Classement des noms latins par ordre alphabétique.