VOUS CHERCHEZ UNE PLANTE; CLIQUEZ ICI POUR ALLER A LA PAGE D'ACCUEIL ET CHOISISSEZ LA RUBRIQUE LA PLUS ADAPTEE. RECHERCHEZ LA PLANTE PAR SON NOM LATIN OU SON NOM VERNACULAIRE, PAR SA COULEUR OU PAR SA FAMILLE.


FLEURS SAUVAGES DE HAUTE-MARNE ...
ET D'AILLEURS.


Musique champêtre: la couleur du printemps.




Famille des Bourraches. Famille des Boraginacées

Boraginacée vient du latin borago : bourrache.


La Bourrache officinale. Borago officinalis L.


Borago officinalis:

Borago désigne la bourrache en latin.

Officinalis du latin officina : lieu ou l'on travaille; boutique.


Le 14 avril 2007. Terrain vague; secteur de Treix.

Plante herbacée, annuelle, printanière, hermaphrodite.

Fleurs à cinq pétales lancéolés, bleus étalés en étoiles. Corolle à coeur blanc, à filets d'anthères convergents formant un cône. Sépales poilus, linéaires, lancéolés.

Tige robuste, dressée, cylindrique, creuse, trés poilue, ramifiée.

Feuilles trés poilues, gaufrées, lancéolées, aux bords ondulés, pétiolées pour les basales, alternes; sessiles, embrassantes et plus petites pour les caulinaires supérieures.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination épizoochore.

La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L. La Bourrache officinale-Borago officinalis L.

La Grande consoude. Symphytum officinalis L.


Consoude car autrefois cette plante permettait de consolider les fractures.

Symphytum officinalis:

Symphytum du grec symphuton : plante qui avait des propriétés cicatrisantes.

Officinalis du latin officina : lieu ou l'on travaille; boutique.


Le 20 juin 2008. Chemin de halage - Reclancourt .

Grande plante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite.

Fleurs en grappes, en forme de cloches roses, pourpres ou blanches dont les cinq pétales soudés ont leurs extrémités recourbées. Calice à cinq dents lancéolées poilues, moitié plus court que la corolle.

Tige robuste, ailée, poilue, ramifiée.

Grandes feuilles nervurées, poilues, alternes, lancéolées, embrassantes sur une grande longueur de tige pour les inférieures, pétiolées pour les supérieures.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination par les eaux (hydrochore).

La Grande consoude-Symphytum officinale L. La Grande consoude-Symphytum officinale L. La Grande consoude-Symphytum officinale L. La Grande consoude-Symphytum officinale L. La Grande consoude-Symphytum officinale L. La Grande consoude-Symphytum officinale L. La Grande consoude-Symphytum officinale L. La Grande consoude-Symphytum officinale L. La Grande consoude-Symphytum officinale L. La Grande consoude-Symphytum officinale L. La Grande consoude-Symphytum officinale L.

La Pulmonaire à fleurs sombres. Pulmonaria obscura Dumort.


La Pulmonaire à fleurs sombres (Pulmonaria obscura Dumort) ressemble à la pulmonaire des montagnes ( Pulmonaria montana Lej.).

Pulmonaria obscura Dumort. : tige anguleuse, quadrangulaire.

Pulmonaria montana Lej. : tige cylindrique, plante glanduleuse , collante.


Pulmonaria obscura:

Pulmonaria du latin pulmo: poumon. Les petites taches blanches sur les feuilles radicales font penser à l'aspect des poumons.


Le 26 avril 2008. La Tuffière - Rolampont.

Plante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite de 20 à 45 cm.

Fleurs en grappes terminales, de couleur rose et bleue à maturité, constituées de cinq pétales en cloche aux lobes arrondies. Calice en tube à cinq dents poilues, aiguës.

Tige dressée, poilue, anguleuse, quadrangulaire, simple ou ramifiée.

Feuilles basales, poilues, larges, en spatules, lancéolées, rétrécies en pétiole; feuilles supérieures sessiles, alternes, embrassantes, lancéolées. Eventuellement petites taches trés peu marquées sur les feuilles.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination au pied de la plante (barochore).

La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort. La Pulmonaire à fleurs sombres-Pulmonaria obscura Dumort.

La Cynoglosse d'Allemagne. Cynoglossum germanicum Jacq.


Les feuilles de Cynoglossum germanicum sont brillantes et glabres sur le dessus; à la différence de la Cynoglosse officinale.


Le 28 mai 2013. Secteur boisé entre Bourdon/rognon et l'Abbaye de la Crête.

Plante herbacée, bisannuelle, printanière-estivale, hermaphrodite, pouvant atteindre quatre vingt centimètres.

Fleurs rougeâtres ou violettes à pétales non échancrés. Calice à dents oblongues, aux extrémités arrondies, couvertes de poils appliqués.

Tige dressée, simple, anguleuse, couverte de poils hérissés.

Feuilles alternes, brillantes dessus, poilues sur le revers. Les caulinaires supérieures sont sessiles; les plus basses ont des bases rétrécies en pétiole.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination épizoochore ( transport des graines sur le pelage et le plumage des animaux).

La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq.. La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq.. La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq.. La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq.. La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq.. La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq.. La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq.. La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq.. La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq.. La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq.. La Cynoglosse d'Allemagne.Cynoglossum germanicum Jacq..

La Cynoglosse officinale. Cynoglossum officinale.


Le 2 juin 2015.Secteur de Villemoron.

Plante grisâtre, aux feuilles molles, non brillantes.


La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L.. La Cynoglosse officinale.Cynoglossum officinale L..

La Vipérine commune. Echium vulgare L.

Echium vulgare:

Echium du grec échis: vipère. Cette plante était utilisée autrefois contre les morsures de vipères. La forme du fruit fait penser à certains à une tête de vipère.


Le 20 juin 2008. Chemin de halage.

Plante herbacée, bisannuelle, printanière, hermaphrodite.

Fleurs en épis, roses en bouton, bleues ouvertes, à cinq pétales irréguliers, à cinq sépales poilus, linéaires et à pistils et étamines largement sortis de la corolle.

Tige dressée, robuste, à poils raides, cylindrique, ramifiée.

Feuilles basales lancéolées, pétiolées, très poilues; feuilles supérieures alternes, sessiles , poilues, plus petites.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination au pied de la plante (barochore).

La Vipérine commune-Echium vulgare L. La Vipérine commune-Echium vulgare. La Vipérine commune-Echium vulgare L. La Vipérine commune-Echium vulgare. La Vipérine commune-Echium vulgare L. La Vipérine commune-Echium vulgare L. La Vipérine commune-Echium vulgare. La Vipérine commune-Echium vulgare La Vipérine commune-Echium vulgare. La Vipérine commune-Echium vulgare. La Vipérine commune-Echium vulgare

Le Myosotis des bois. Myosotis sylvatica Hoffm

Myosotis sylvatica:

Myosotis du latin et du grec mus: souris et ôtos: oreille. L'aspect des feuilles fait penser aux oreilles du rongeur.

Sylvatica du latin silva: bois, forêt.


Le 11 mai 2009. Chemin de halage - Reclancourt.

Plante herbacée, annuelle ou vivace, printanière , hermaphrodite .

Fleurs bleues, parfois blanches ou roses, 5-8 mm, en grappes, calice à cinq dents aiguës aux poils étalés, en crochets.

Tige dressée, quadrangulaire, très poilue, à poils étalés, ramifiée.

Feuilles basales en rosette, pétiolées, en forme de spatules, poilues; feuilles supérieures sessiles, alternes, oblongues, lancéolées, poilues.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination épizoochore( transport des graines dans le plumage ou pelage des animaux).

Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica. Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica. Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica Hoffm. Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica. Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica. Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica. Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica. Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica Le Myosotis des bois-Myosotis sylvatica.

Le Myosotis des champs. Myosotis Arvensis (L.) Hill.

Myosotis arvensis:

Myosotis du latin et du grec mus: souris et ôtos: oreille. L'aspect des feuilles fait penser aux oreilles du rongeur.

Arvensis du latin arvum: champ labouré.


Le 11 mai 2009. Jardin.

Plante herbacée, vivace ou bisannuelle, printanière, hermaphrodite.

Petites fleurs bleues parfois roses ou blanches de 3-5 mm à sépales lancéolés, poilus (poils en crochets).

Formant une petite touffe, plusieurs tiges partent dès la base. Tige quadrangulaire, dressée,à poils étalés, fortement poilue

Feuilles basales, en rosette, sessiles ou à trés courts pétioles, oblongues, lancéolées, très poilues, feuilles caulinaires supérieures, alternes, sessiles, lancéolées plus ou moins aiguës.

Pollinisation par les insectes, autofécondation.

Dissémination épizoochore.

Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis. Le Myosotis des champs-Myosotis arvensis.

Le Myosotis gazonnant. Myosotis laxa subsp cespitosa (Schultz) Hyl.ex Nordh. ou Myosotis cespitosa Schultz.


Plante trouvée le 23 octobre 2012. En limite d'un pré, au bord de la Marne.

Plante sans stolons, à poils appliqués et à pétales entiers non échancrés, tige dressée, non rampante, pas de feuilles basales en rosette, poussant en milieux humides.


Plante herbacée, bisannuelle ou vivace, estivale, hermaphrodite, sans stolons, pouvant atteindre une quarantaine de centimètres.

Petite fleur à cinq pétales bleus non échancrés, pédicellée, à coeur jaune et à calice en cloche à cinq dents aiguës.

Tige dressée, poilue, à poils appliqués, quadrangulaire, simple ou ramifiée, sans rosette basale.

Feuilles alternes, sessiles, entières, oblongues, lancéolées, faiblement poilues à leurs bases.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination hydrochore.

Le Myosotis gazonnant-Myosotis laxa subsp cespitosa (Schultz) hyl.ex Nordh. Le Myosotis gazonnant-Myosotis laxa subsp cespitosa (Schultz) hyl.ex Nordh. Le Myosotis gazonnant-Myosotis laxa subsp cespitosa (Schultz) hyl.ex Nordh. Le Myosotis gazonnant-Myosotis laxa subsp cespitosa (Schultz) hyl.ex Nordh. Le Myosotis gazonnant-Myosotis laxa subsp cespitosa (Schultz) hyl.ex Nordh. Le Myosotis gazonnant-Myosotis laxa subsp cespitosa (Schultz) hyl.ex Nordh. Le Myosotis gazonnant-Myosotis laxa subsp cespitosa (Schultz) hyl.ex Nordh.

Le Myosotis des marais -Myosotis queue-de-scorpion. Myosotis scorpioides L.


Myosotis scorpioides:

Myosotis du latin et du grec mus: souris et ôtos: oreille. L'aspect des feuilles fait penser aux oreilles du rongeur.


Le 30 mai 2012. Aux abords de l'étang de Jonchery.

Plante herbacée, vivace, printanière-estivale, hermaphrodite pouvant atteindre une cinquantaine de centimètres.

Fleurs bleues, parfois roses ou blanches à cinq pétales. Calice en cloche à cinq dents aiguës recouvertes de poils appliqués. Pédoncules 1-2 fois le tube du calice; pas de bractées florales. Hampe florale recourbée à son extrémité.

Tige dressée, ramifiée, quadrangulaire-anguleuse, recouverte de poils appliqués.

Feuilles alternes, sessiles, atténuées en pétioles pour les plus basses, poilues, oblongues, pas de feuilles en rosette.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination au pied de la plante( barochore).

Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L. Le Myosotis des marais-Myosotis scorpioides L.

Le Grémil des champs. Lithospermum arvense L.


Lithospermum arvense:

Lithospermum du grec lithos: pierre et sperma : graine.

Arvense du latin arvum: champ labouré.


Plante herbacée, annuelle, printanière, hermaphrodite, pouvant atteindre une cinquantaine de centimètres.

Fleurs blanches, poilue, présentant un tube ouvert sur cinq lobes aux extrémités arrondies. Cinq sépales linéaires, allongés, poilus, forment le calice.

Tige poilue, ramifiée, anguleuse, dressée.

Feuilles supérieures simples, entières, sessiles, lancéolées, poilues, alternes; feuilles inférieures plus longues, aux bases rétrécies en pétioles.

Pollinisation par les insectes et autofécondation.

Dissémination au pied de la plante ( barochore).

Le 13 mai 2010. Route de Laneuville au roi.

Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Tige, poils appliqués. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L. Le Grémil des champs-Lithospermum arvense L.

Le Grémil officinal ou Herbe aux perles. Lithospermum officinale L.


Ses petits fruits font penser à des perles.

Lithospermum officinale:

Lithospermum du grec lithos: pierre et sperma : graine.

Officinale du latin officina : boutique, officine.


Plante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite, pouvant atteindre quatre vingt centimètres.

Petites fleurs blanches, en tube, ouvertes sur six pétales aux extrémités arrondies.

Tige dressée, rigide, quadrangulaire, poilue et ramifiée.

Feuilles sessiles, alternes, glabres, simples, entières, lancéolées.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination au pied de la plante.

Le 22 mai 2010. Latrecey.

Le Grémil officinal-Lithospermum officinale L. Le Grémil officinal-Lithospermum officinale L. Le Grémil officinal-Lithospermum officinale L. Le Grémil officinal-Lithospermum officinale L. Le Grémil officinal-Lithospermum officinale L. Le Grémil officinal-Lithospermum officinale L. Le Grémil officinal-Lithospermum officinale L.

Le Grémil bleu pourpre. Lithospermum purpurocaeruleum L.


Lithospermum purpurocaeruleum:

Lithospermum du grec lithos: pierre et sperma : graine.

Purpurocaeruleum du latin purpureus: de couleur pourpre et caeruleum : de couleur bleue.


Plante herbacée, vivace, printanière, hermaphrodite, pouvant atteindre une soixantaine de centimètres.

Fleur bleue ou pourpre présentant un tube ouvert sur cinq pétales aux extrémités arrondies et soudés à leur base. Calice constitué de cinq sépales allongés, étroits, poilus, égalant la longueur du tube de la corolle. Bractées florales longues, poilues, sessiles.

Tige dressée, rigide, cylindrique, simple, couverte de poils hérissés.

Feuilles simples, entières, alternes, poilues, sessiles, lancéolées.

Pollinisation par les insectes.

Dissémination au pied de la plante (barochore).

Le 24 mai 2010. Route de Poisson.

Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L. Le Grémil bleu pourpre-Lithospermum purpurocaeruleum L.
accueil


page 1.page 1 A.page 2.page2 Apage 3.
page 4.page 5.page 5 A.page 6.page 7.
page 8.page 9.page 10.page 11.page 12
page 13.page 14.page 15.page 16.page 17
page 18.page 19.page 20.page 21.page 22
page 23.page 24.page 25.page 26.page 27
page 28.page 29.page 30.page 31.page 32
page 33.page 34.page 35.page 36.page 37
page 38.page 39.page 40.page 41.page 42
page 43.page 44.page 45.page 46.page 47
page 48.page 49.page 50.page 51.page 52
page 53.page 54.page 55.page 56.page 57
page 58.page 59.page 60.page 61.page 62
page 63.page 64.page 65.page 66.page 67
page 68.page 69.page 70.page 71.page 72
page 73.page 74.page 75.page 76.page 77
page 78.page 79.page 80.page 81.page 82
page 83.page 84.


page précédente
page suivante
Classement des noms vernaculaires par ordre alphabétique.
Classement des noms latins par ordre alphabétique.